Empire Builder (Amtrak)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Train 7/8
Empire Builder
Ligne de Chicago à Seattle et Portland
L'Empire Builder, à destination de Chicago, franchit le viaduc de la rivière "Two Medicine" à  East Glacier Park, (MT) en 2011.
L'Empire Builder, à destination de Chicago, franchit le viaduc de la rivière "Two Medicine" à East Glacier Park, (MT) en 2011.
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Villes desservies Chicago, Seattle, Portland
Historique
Mise en service 1 juin 1929
Concessionnaires Amtrak
Caractéristiques techniques
Longueur 3 550 kilomètres (2 206 mi) (Chicago - Seattle)
3 632 kilomètres (2 257 mi) (Chicago - Portland) km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

Non électrifiée

Le train Empire Builder a un parcours de plus de 3 500 km, il relie Chicago à Portland et Seattle ; il est exploité par Amtrak.

La ligne a une structure en Y. Au départ de Chicago, elle traverse les États de l'Illinois, du Wisconsin, du Minnesota, du Dakota du Nord, du Montana, de l'Idaho et de Washington jusqu'à Spokane. Là, certaines voitures poursuivent jusqu'à Seattle, un trajet total de 3 350 km depuis Chicago tandis que les autres vont jusque Portland, un trajet total de 3 632 km.

La circulation des trains est quotidienne. Le trajet prend de 45 à 46 heures, soit une vitesse commerciale de 80 km/h.

La ligne a transporté plus de 500 000 voyageurs en 2007, ce qui fait d'elle la ligne la plus fréquentée du réseau d'Amtrak. Le train dispose de wagons panoramiques, notamment pour apprécier la traversée du Parc national de Glacier.

Description du train[modifier | modifier le code]

L'Empire Builder dans le wisconsin
L'Empire Builder dans le wisconsin

L'Empire Builder est un train de voyageurs exploité par Amtrak qui traverse le Middle Ouest et le Nord-Ouest des États-Unis. Transportant plus de 500,000 voyageurs par an entre 2007 et 2010, il est le train de grande ligne le plus fréquenté d'Amtrak. Avant la création d'Amtrak, l’Empire Builder fut le train drapeau du Great Northern Railway. Il relie Chicago,Illinois au Nord-Ouest des États-Unis, il est coupé en deux à Spokane (WA) avec un premier terminus au nord à Seattle, à la gare de Gare de King Street (Seattle) après un parcours de 3 550 km depuis Chicago (2 206 miles) et un second plus au sud à l'Union Station (Portland) après 3 632 km (2257 miles).
Le train traverse les états de l'Illinois, du Wisconsin, du Minnesota, du Dakota du Nord, du Montana, de l'Idaho, de Washington, et de l'Oregon. Des arrêts long (arrêts techniques) ont lieu à Saint Paul, Minot, Havre, et Spokane ; ils aident à compenser les retards dus à des incidents d'exploitation. Les autres arrêts importants sont Milwaukee, Fargo, Whitefish (MT) et Vancouver (WA). Il emprunte les voies du BNSF de Seattle à Mineapolis, de "Minnesota Commercial" entre Minneapolis et St. Paul, du CP (Canadian Pacific) entre St. Paul et Glenview, et de Metra (opérateur suburbain de Chicago) de Glenview à Chicago.


L'Empire Builder quitte la gare de Chicago en début d'après midi, file au nord pour rejoindre Milwaukee(WI), traverse les paysages ruraux du sud Wisconsin, il franchit le cours supérieur du Mississippi à La Crosse (WI). Il traverse ensuite le sud-est du Minnesota et retraverse le Missipi à Hastings (MN) et s'arrête à Saint-Paul (Midway Station). À l'ouest de Saint-Paul, le paysage forestier cède la place à la prairie, de moins en moins peuplé et relativement pauvre. Les voyageurs vers l'ouest n'en verront que les éclairages à vapeur de mercure de fermes isolées qui trouent la nuit de loin en loin. L'Empire Builder traversant le Dakota du Nord et l'est du Montana permet d'apercevoir les Plaines du Nord. Ensuite, le train quitte les prairies du Dakota du Nord et du Montana pour traverser les montagnes rocheuses, il marque trois arrêts brefs près de Glacier National Park (à East Glacier Park en été ou à Browning en hiver), Essex [un arrêt à la demande, en anglais un flagstop] et West Glacier Park) suivies par un arrêt plus long à Whitefish (MT), dans le Montana.Entre East Glacier et Essex la ligne monte jusqu'à 5 200 pieds (1 585 m) pour franchir la "Continental Divide" qui représente la séparation des eaux entre le bassin atlantique (Missouri et Mississippi) et le bassin pacifique (Skagit river). Toute l'année (selon la météo), le panorama des montagnes peut être admiré depuis le train pendant qu'il longe la limite sud du Parc national de Glacier. Durant la seconde nuit, le train continue à travers les montagnes du nord de l'Idaho et de l'état de Washington. À Spokane (WA), le train se sépare en deux, les quatre dernières voitures descendent par la Gorge du Columbia jusqu'à Portland, dans l'Oregon. La tête du train continue vers Seattle en traversant la Chaîne des Cascades.


Pendant les mois d'été, sur certains tronçons du parcours, des volontaires de l'association "Rails et Chemins" (Trails and rails) commentent les panoramas et l'histoire locale dans la voiture salon panoramique. Le commentaire n'est diffusé que dans la voiture salon.


Le 21 août 2005 Amtrak a relancé ce train avec un nouveau service amélioré. Il incluait des particularités uniques non encore présentées sur les autres circulations longue distance d'Amtrak : dans l'après midi du second jour, une dégustation de fromages et de vins était organisée pour les voyageurs des voitures lit dans la voiture restaurant; outre la présentation des vins, un quizz permettait aux voyageurs gagnants d'emporter des bouteilles de vin avec eux.

Historique[modifier | modifier le code]

Photo du wagon restaurant de l'Empire Builder en 1951
Le wagon restaurant de l'Empire Builder en 1951
Passage à Winona Junction (Wi) en 1958
Passage à Winona Junction (Wi) en 1958
Noter la voiture panoramique au premier plan

L'Empire Builder a été lancé par le Great Northern le 11 juin 1929, il a alors remplacé "l'Oriental Limited" comme train drapeau de la compagnie. Il a été baptisé "Empire Builder" en l'honneur de l'industriel James J. Hill (en) dont c'était le surnom ; J. Hill était connu pour avoir créé le Great Northern à la fin du XIXe siècle en fusionnant et en réorganisant plusieurs compagnies ferroviaires en difficultés puis en étendant le réseau vers l'ouest jusqu'au Pacifique. Le tarif était standard et, dès le début, les 2 264 milles (3 644 km) entre Chicago et Seattle était prévus en 63 heures (vers l'ouest) ou 61 heures ¼ (vers l'est) exactement comme sur les autres trains sans supplément entre Chicago et la côte ouest.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le service a été modifié pour en augmenter la capacité. Après la guerre, de nouveaux trains profilés, en traction diesel ont été mis en service le 23 février 1947. Une nouvelle rénovation a eu lieu en 1951. À l'été 1954, l'horaire de Chicago à Seattle était de 45 heures, pour un trajet de 2 211 milles (3 558 km); en 1954 le parcours évitant Grand Forks avait permis un gain de distance.

L'horaire permettait d'admirer au passage la chaîne des cascades et le panorama des Rocheuses du Parc national de Glacier, un parc construit sous l'impulsion du Great Northern.

Après la modernisation des années 1950, les voyageurs contemplaient le paysage dans 3 voitures panoramiques et un grand salon panoramique intégral pour les voyageurs de 1re classe.

Deux catastrophes ferroviaires majeures impliquèrent l'Empire Builder de l'ère du Great Northern :

  • En 1931, un train vers l'est, près de Moorhead (MN) qui roulait à près de 60 miles par heure (97 km/h) fut frappé par une tornade qui le fit dérailler; un wagon de 83 t et 80 pieds (24 m) fut projeté en l'air. L'accident fit 1 mort et 57 blessés.
  • En 1945, le Builder étant dédoublé (deux trains se suivaient l'un derrière l'autre) pour faire face au trafic de cette période de guerre. Le second percuta l'arrière du premier à Michigan (ND) faisant 34 tués.

Composition du train[modifier | modifier le code]

L'Empire Builder est composé de 10 voitures Superliner, à deux niveaux, d'Amtrak et d'un fourgon. L'Empire Builder a été le premier train de recevoir ce matériel en 1979. À l'été 2005, le train a été "relancé" avec un équipement rénové. Un train type de 2005 serait composé de (avec destination/provenance à l'Ouest de Spokane):

Les locomotives ainsi que les six premiers wagons continuent sur Seattle. Une locomotive unique est attelée devant les quatre derniers wagons et les remorque jusqu'à Portland. Pendant la haute saison une voiture-salon unique est rajouté à l'arrière du train entre Chicago et St. Paul. Elle est détachée à la station Midway, elle repartira le lendemain vers Chicago. Cette voiture fonctionne comme sous le numéro de train "807/808". Cela augmente la capacité en période de haute activité dans l'année.

  • Deux locomotives diesel electriques GE P42 "Genesis"
  • Un fourgon à bagages (Seattle)
  • Une voiture lit dite de "transition", permet de passer d'une intercirculation du niveau haut vers un passage bas pour accéder au fourgon (Seattle)
  • deux voiture lit (Seattle)
  • une voiture restaurant (Seattle)
  • deux voitures salon (Seattle)
  • une voiture salon/bar panoramique (Portland)
  • une voiture salon et bagages (Portland)
  • une voiture salon(Portland)
  • Une voiture lit (Portland)
  • une voiture salon (Chicago - St Paul) - Cette voiture constitue le train 807/808.

Villes et gares desservies[modifier | modifier le code]

Desserte par Ville État Gare
Tous Chicago Illinois Union Station
Tous Milwaukee Wisconsin Intermodal Station
Tous Saint Paul Minnesota Midway
Tous Fargo Dakota du Nord
Tous Whitefish (Montana) Montana
Tous Spokane Washington Intermodal Center
Chicago–Seattle Seattle Washington King Street
Chicago–Portland Vancouver Washington
Chicago–Portland Portland Oregon Union Station

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]