Empereur Nicolas Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolas Ier.
Empereur Nicolas Ier (Imperator Nikolaï I - Император Николай I)
Image illustrative de l'article Empereur Nicolas Ier
Cuirassé Empereur Nicolas Ier

Autres noms Iki
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine impériale russe Marine impériale de Russie, flotte de la Baltique, 3e escadre du Pacifique, Pavillon de la marine impériale japonaise Marine impériale japonaise
Quille posée juin 1886
Lancement avril 1889
Armé 18 juin 1891
Statut coulé comme navire cible en octobre 1915
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé
Longueur 105,6 mètres
Maître-bau 20,4 m
Tirant d'eau 7,6 m
Déplacement 9 672 tonnes
Propulsion 2 moteurs à vapeur à triple expansion verticale (TEV), 16 chaudières à charbon de type Belleville
Puissance 8 000 ch
Vitesse 16,85 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture en acier 102/365 mm

Ponts : de 63 mm Tourelles : 254 mm Casemates : 152 mm barbette : 254 mm kiosque : 203 mm Aéronefs :

Armement 2 × 305 mm, 4 × 229 mm, 8 × 152 mm, 16 × 47,2 mm, 2 canons d'assaut, 6 tubes lance-torpilles d'un calibre de 381 mm (en surface), 2 tubes lance-torpilles d'un calibre de 254 mm (immergés)
Autres caractéristiques
Équipage 31 officiers et 585 marins
Chantier naval Société des usines franco-russe Saint-Pétersbourg

L’Empereur Nicolas Ier, en russe : Император Николай I - Imperator Nikolaï I fut le premier cuirassé de la flotte de la Baltique capable de naviguer en haute mer ; à maintes reprises il fut navire amiral[1]. Il prit part à la bataille de Tsushima les 27 mai et 28 mai 1905. Le 5 juin 1905, il fut incorporé dans la Flotte impériale du Japon sous le nom d’Iki.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction de l’Empereur Nicolas Ier débuta en juin 1886, lancé le 20 mai 1889, il fut mis en service en avril 1891.

L'architecte naval de ce cuirassé fut Pavel Arkindinovitch Titov, la supervision de la construction du navire fut effectuée par Nikolaï Evlampievitch Kuteynikov (1845-1906), les ingénieurs furent : U.N. Krylov, E.A. Vvedensky.

Au début de sa carrière dans la marine impériale de Russie (1887), l’Empereur Nicolas Ier était doté de canons de 305mm/35 à la proue et de 305/35 mm à la poupe. En 1888, le grand-duc Alexeï Alexandrovitch de Russie fit remplacer les canons de 305mm/35 par des armes de 305mm/30 à la proue. La même année, Nikolaï Evlampievitch Kuteynikov décida de remplacer la barbette située sur la proue du navire par une tourelle fermée, cela provoqua une surcharge du cuirassé de 50 tonnes. Les machines n'atteignirent jamais la puissance demandées lors de la conception du navire. Au début du XXe siècle, l’Empereur Nicolas Ier devint vite un navire de guerre obsolète, tout particulièrement l'artillerie et le blindage offrant au cuirassé une maigre protection contre les éclats d'obus et les obus explosifs. Plusieurs projets de réarmement furent présentés, toutefois, en 1898, au cours de la rénovation et de la modernisation du bâtiment de guerre, une attention particulière fut accordée aux machines.

Carrière dans la Marine impériale de Russie[modifier | modifier le code]

En 1893, l’Empereur Nicolas Ier effectua une expédition dans l'océan Atlantique, à l'occasion du 400e anniversaire de la découverte de l'Amérique, le cuirassé prit part à une revue navale à New York.

À son retour, l’Empereur Nicolas Ier fut affecté dans la Flotte de la Méditerranée. De 1897 à 1898, le cuirassé prit part à des opérations de maintien de la paix dans l'île de Crète. En 1898, d'importantes rénovations furent effectuées sur ce bâtiment de guerre largement dépassé, une modernisation des machines permit au navire d'atteindre une vitesse de 16,85 nœuds. La même année, au terme des réparations, l’Empereur Nicolas Ier fut affecté dans la Flotte d'Extrême-Orient comme navire amiral de Stepan Makarov. En 1902, afin de modifier l'artillerie, le cuirassé fit un court séjour en mer Baltique. En 1904, six canons de 154 mm furent installés à bord du navire de guerre. Le 3 février 1905 l’Empereur Nicolas Ier fut affecté dans le troisième escadron du Pacifique placé sous le commandement de l'amiral Nikolaï Ivanovitch Nebogatov, le cuirassé eut pour commandant le capitaine de 1er rang Vladimir Vassilievitch Smirnov (1856-?) (grade correspondant à celui de colonel dans l'infanterie ou l'armée de l'air).

Le 27 mai 1905, l’Empereur Nicolas Ier prit part à la bataille de Tsushima. Au cours du combat, il fut peu endommagé, un seul obus de 305 mm l'atteignit, à bord on dénombra 11 morts et 16 blessés[2]. Le cuirassé toucha le Fuji, le croiseur léger Azama et Idzumi. Le 28 mai 1905, sur ordre de l'amiral Nikolaï Ivanovitch Nebogatov, les officiers et membres d'équipage de l’Empereur Nicolas Ier se rendirent aux Japonais.

Carrière dans la Marine impériale du Japon[modifier | modifier le code]

Le 5 juin 1905, l’Empereur Nicolas Ier fut affecté dans la Marine impériale japonaise, il reçut le nom d’Iki. Après de rapides réparations, une nouvelle peinture appliquée sur le cuirassé, avec le Mishima et l’Okinoshima il participa à des opérations militaires sur l'île Sakhaline. Le conflit terminé, il fut utilisé comme navire de formation pour l'artillerie japonaise.

En 1910, après une modernisation, l’Iki fut affecté comme cuirassé de défense côtière. Quelques années plus tard, il fut utilisé comme navire école et fut basé à Yokosuka. Au cours de cette période, l'équipage s'éleva à 611 personnes. L’Iki n'eut aucune rôle actif au cours de la Première Guerre mondiale, il fut utilisé comme patrouilleur des côtes japonaises.

En octobre 1915, l’Iki fut coulé comme navire cible[2] par le Kongo et le Hiey.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.rustrana.ru
  2. a et b www.mmt.ru

Sources[modifier | modifier le code]

  • Moiseev Russie SP Liste des navires à vapeur et de blindés flotte en 1861-1917 Voenizdat, 1948
  • Dessin CDE Emperor Nicholas I 1993 Tver, «navire», 1993
  • Deuxième Escadron Pacifique. vol. 1, с. 1, pp. 24-29. 24-29. М., 1991 M., 1991
  • А.А. Belov Cuirassés du Japon. Série navires de la Première Guerre guerre mondiale

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :