Emory Leon Chaffee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Emory Leon Chaffee (né le 15 avril 1885 à Somerville (Massachusetts) – mort le 8 mars 1975 à Waltham (Massachusetts)) était un physicien américain et professeur à l'Université d'Harvard entre 1911 et 1953.

Il étudia l'ingénierie électrique et reçu sa licence au MIT en 1907. Il poursuivit ses études à l'Université d'Harvard ou il obtint son master puis son doctorat.

En 1911, il devient instructeur en ingénierie électrique, puis, en 1917 il est assistant professeur de physique. En 1923 il devint professeur associé, puis professeur titulaire en 1926. Il fut nommé « Rumford Professor » en 1940, puis « Gordon McKay Professor » de physique appliquée en 1946. Il dirigea le Département des Sciences de l'Ingénieur et de Physique Appliquée de 1949 à 1952.

Il reçut la Médaille d'Honneur de l'IEEE en 1959. Il est surtout connu pour ses travaux sur les tubes à vide thermiques. En 1911 il inventa le concept du « Chaffee Gap » qui permet de produire des oscillations continues pour les transmissions téléphoniques à grande distance et en 1924 il commença des recherches sur le contrôle climatique, utilisant des avions pour faire précipiter les nuages grâce à du sable chargé en électricité statique. En 1934 il publia un article scientifique d'importance titré « Méthode de contrôle à distance pour stimuler électriquement le système nerveux », en collaboration avec Richard Upjohn Light, un neurochirurgien de l'Université de Yale[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cheryl Welsh, The Code Of The Brain, http://www.mindjustice.org, p51

Liens externes[modifier | modifier le code]