Emmanuel Servais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emmanuel Servais
Image illustrative de l'article Emmanuel Servais
Fonctions
5e Président du gouvernement luxembourgeois
3 décembre 186726 décembre 1874
Monarque Guillaume III
Prédécesseur Victor de Tornaco
Successeur Félix de Blochausen
Biographie
Date de naissance 11 avril 1811
Lieu de naissance Mersch
Date de décès 17 juin 1890 (à 79 ans)
Lieu de décès Bad Nauheim
Nationalité luxembourgeoise
Conjoint Justine Elise Boch
Diplômé de Université de Gand

Emmanuel Servais
Présidents du gouvernement luxembourgeois

Emmanuel Servais, né à Mersch (alors dans le département des Forêts) le 11 avril 1811 et mort à Bad Nauheim le 17 juin 1890, était un homme politique luxembourgeois.

  • 1829–1833 : Études de droit aux universités de Gand, Paris et Liège; en août 1830 commence ce qui sera la Révolution belge (1830-1839).
  • 1833–1839 : S’établit comme avocat à Arlon (Grand-Duché de Luxembourg, considéré cependant comme une province belge par les révolutionnaires), participe activement à la Révolution belge, devient membre du Conseil provincial. Fonde un journal, L’Écho du Luxembourg. En 1839, le Grand-Duché est partagé entre la Belgique (⇒ Province de Luxembourg, chef-lieu Arlon) et le roi grand-duc Guillaume Ier (⇒ Grand-Duché "croupion", avec toujours et encore Luxembourg-ville comme capitale).
  • 1839–1840 : Rentre à Mersch (car c'est là que se trouve son héritage...) et s’inscrit, non sans difficultés, au barreau de Luxembourg.
  • 1841–1848 : Député à l’Assemblée des États
  • 1848 : Membre de l’Assemblée nationale constituante
  • -1849 Député au Parlement de Francfort (le G.-D. de Luxembourg, État-membre de la Confédération germanique depuis 1815, avait été entraîné dans la tourmente révolutionnaire allemande)
  • 23 septembre 1853 – 29 novembre 1857 : Administrateur général (= ministre) des Finances dans le gouvernement Simons
  • 1857–1867 : Membre du Conseil d’État
  • 3 décembre 1867 – 26 décembre 1874 : Ministre d’État et président du Gouvernement
  • 1874–1887 : Président du Conseil d’État
  • 1875–1890 : Bourgmestre de la Ville de Luxembourg

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Servais, E., 1895. Autobiographie de feu M. Emmanuel Servais, ancien ministre d'État. Publications de la Section historique de l'Institut grand-ducal de Luxembourg, vol. 43. [Volume réédité en 1990 par la Fondation Servais, Imprimerie Centrale, Luxembourg. Avec une préface de Christian Calmes].