Emmanuel Arago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arago.
Emmanuel Arago
Image illustrative de l'article Emmanuel Arago
Fonctions
Parlementaire français
Député des P.-O.
1848-1851
Député de la Seine
1869-1870
Député des P.-O.
1871-1876
Sénateur des P.-O.
1876-1896
Gouvernement IInd Empire - IIIe République
Biographie
Date de naissance 6 août 1812
Date de décès 26 novembre 1896 (à 84 ans)

Emmanuel Arago (François Victor Emmanuel Arago), né à Paris le 6 août 1812 et mort à Paris le 26 novembre 1896, est un homme politique français, fils de François Arago.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emmanuel Arago caricaturé par Daumier

Ardent républicain comme son père et ses oncles, Emmanuel Arago est nommé Commissaire du Gouvernement provisoire de 1848 (préfet) à Lyon en mars 1848. Il démissionne du poste de ministre plénipotentiaire à Berlin lorsque Louis-Napoléon Bonaparte est élu à la Présidence de la République en décembre 1848. Il est député des Pyrénées-Orientales de 1848 à 1851, et siège au sein de la Commission sur l'assistance et la prévoyance publiques présidée par Thiers.

Député de Paris en 1869, il assume dans le gouvernement de la Défense nationale les responsabilités de ministre de la justice, puis celle de ministre de l'intérieur. Membre de l'Assemblée législative de 1871 à 1876, sénateur des Pyrénées-Orientales de 1876 à 1896, il est aussi ambassadeur à Berne de 1880 à 1884.

Élu sénateur inamovible, il en refuse la nomination. Il obtient 27 voix sans être candidat à l'élection présidentielle du 27 juin 1894 qui verra le succès de Casimir-Perier[1].

Son fils, Pierre Jean François Arago, a été député des Alpes-Maritimes sous la Troisième République.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Broche, La IIIe République de Thiers à Casimir-Perier Pygmalion 2001 p.511