Emmanuel Aegerter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Emmanuel Aegerter (1883 - 1946) est un écrivain, historien et poète français.

Cet Alsacien d'origine a passé son enfance à Cahors dans le Lot dont il s'est fait un port d'attache toute sa vie[1]. Il a poursuivi ses études et sa carrière à Paris.

Il a écrit des ouvrages sur les religions, Saint-Just, Lénine, Joachim de Flore, Guillaume Apollinaire, le mysticisme, les hérésies du Moyen Âge, le Quiétisme et Mme Guyon, Vatel.

Il a collaboré à La Nouvelle Revue française, dans laquelle il a publié par exemple le 1er septembre 1942, une article sur « Apulée et la métaphysique du IIe siècle ».

Sources et documents[modifier | modifier le code]

  • Anthologie des poètes quercynois contemporains, Introduction de JH Maureille. Éditeur Revue Quercy Imprimerie Coueslant Cahors 1943

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Duveau, in "Anthologie des poètes quercynois contemporains", Introduction de JH Maureille. Éditeur Revue Quercy Imprimerie Coueslant Cahors 1943