Emmanuel-Philibert de Savoie (1972)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Emmanuel-Philibert de Savoie.

Emmanuel-Philibert de Savoie
(it) Emanuele Filiberto di Savoia

Titre

« Prince héritier d'Italie »

Depuis le 18 mars 1983
(&&&&&&&&&&01143731 ans, 3 mois et 22 jours)

Prédécesseur Vittorio Emanuele,
prince de Naples
Biographie
Titulature « Prince de Piémont »
« Prince de Venise »
Dynastie Maison de Savoie
Nom de naissance Emanuele Filiberto Umberto Reza Ciro René Maria di Savoia
Naissance 22 juin 1972 (42 ans)
Genève (Suisse)
Père Victor-Emmanuel de Savoie
Mère Marina Doria
Conjoint Clotilde Courau
Enfants Vittoria di Savoia
Luisa di Savoia
Description de l'image  CoA of the prince of Piedmont.svg.

Emmanuel-Philibert de Savoie (en italien : Emanuele Filiberto di Savoia), « prince de Venise et prince de Piémont » (né le 22 juin 1972 à Genève, Suisse) est le fils unique de Victor-Emmanuel de Savoie, « prince de Naples » et « duc de Savoie », actuel chef de la maison royale d’Italie (maison de Savoie), et de Marina Doria, fille d’industriel roturier. Il est le petit-fils d’Humbert II, dernier roi d’Italie et de la « Reine de mai », Marie-José de Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

La monarchie italienne étant abolie depuis le 2 juin 1946 et son père et son grand-père ne pouvant séjourner sur le territoire italien, c'est en exil que le fils unique du prince Victor-Emmanuel voit le jour et vit pendant ses trente premières années, principalement à Genève en Suisse. Il porte dès sa naissance le titre de « prince de Venise ». En 1983, à la mort de son grand-père, Humbert II, dernier roi d'Italie, son père porte dès lors le titre de « duc de Savoie » et lui devient « prince de Piémont ».

Après avoir fréquenté le Lycée Le Rosey jusqu'en 1990, il a obtenu un baccalauréat scientifique à l'Institut Gamma à Lausanne et a entrepris des études d'architecture à l'Université de Genève, qu'il a abandonné pour la banque et la finance, d'abord à la Republic New York Corporation de Genève et ensuite, pendant dix années, à la Banque SYZ.

En 2002, après avoir longtemps revendiqué son droit de retour au pays et l'abrogation de la loi d'exil de la Constitution italienne, le duc de Savoie est autorisé à retourner en Italie avec sa famille après 56 ans d'exil. Lui et son fils avaient, à cette fin, déposé une requête devant la Cour européenne des droits de l'homme. L'activisme du prince Emmanuel-Philibert pour obtenir la levée de la loi d'exil a joué un grand rôle dans cette abrogation : plus apprécié du peuple italien que son père, il a en outre fait justement valoir qu'un homme né en 1972 n'avait pas à souffrir de la compromission de sa famille avec le fascisme de la Seconde Guerre mondiale.

Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie et la princesse Clotilde, princesse de Venise et de Piémont à Venise en 2005.

Le 25 septembre 2003, il épouse l'actrice française Clotilde Courau à Rome, en la basilique Sainte-Marie-des-Anges-et-des-Martyrs. Le couple a deux enfants nés à Genève.

En 2006, le prince Emmanuel-Philibert a pris ses distances avec son père suite aux problèmes judiciaires de celui-ci.

Il se présente aux élections générales italiennes de 2008, comme tête de liste de « Valeurs et Futur », dans la circonscription des Italiens de l'étranger (il habite en Suisse). Il obtient 0,44 % des voix au décompte.

Début 2009, il participe à l'émission de télé réalité Ballando con le Stelle 5 (Danse avec les stars italien). Au bout des deux mois de compétition, il remporte la compétition.

Lors des élections européennes de juin 2009, l'UDC le choisit comme candidat dans la circonscription Nord-Ouest.

En 2010, il participe au festival de la chanson de San Remo en faisant un duo avec un chanteur connu en Italie ; le prince termine à la seconde place, ce qui lui vaut de nombreuses polémiques et railleries en Italie.

En 2011, il est invité dans l'émission de télé réalité L'isola dei famosi 8, une version célébrités de Koh-Lanta. Des personnalités mondialement connues comme Ivana Trump ou Oscar Pistorius ont été invités comme lui lors des précédentes éditions.

En 2012, il est l'animateur de la version italienne de Pékin Express. D'ailleurs en 2013, il a été invité dans Pékin Express 9, le coffre maudit en tant que « passager mystère » au même titre qu'Adriana Karembeu ou Alexandra Rosenfeld. Dès la saison 2, en 2013 il est remplacé par l'animateur Costantino della Gherardesca.

En 2013, il participe à l'émission de télé crochet Un air de star[1] sur M6, au côté notamment de Valérie Bègue, de Nicoletta, de Natasha St Pier, d' Amaury Vassili, de Florent Mothe, de Jérôme Anthony ou encore de Delphine Chanéac.

En mars 2014, il créé la société Royal Me Up Productions avec Telfrance, un groupe audiovisuel français[2].

Ascendance[modifier | modifier le code]

Tableau des parents et grands-parents du prince Emanuele Filiberto di Savoia :

Descendance[modifier | modifier le code]

La loi d'exil de sa famille (maison de Savoie) a été abrogée en 2002 après 56 ans d'exil au Portugal puis en Suisse, suite à un long jugement de la Cour européenne des droits de l'homme. Mais si Vittoria et Luisa sont nées hors d'Italie, ce ne peut être le fait que d'un « exil » volontaire de leurs parents puisqu'elles sont nées après l'abrogation de la loi d'exil.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel-Philibert de Savoie, Princesse Cristina, le roman d'une exilée, Michel Lafon, Paris, 2002 (ISBN 2840988852)
  • Emanuele Filiberto di Savoia, Sognando l'Italia. Il Venticinquenne Principe di Venezia racconta le sue esperienze di esule, Gremese Editore, 2002 (ISBN 8884401909)

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]