Emma Bardac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bardac.
Emma Debussy, portrait de Léon Bonnat

Emma Bardac (1862–1934), née Moyse, est une cantatrice française connue pour avoir été l'amante de Gabriel Fauré et l'épouse de Claude Debussy.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'ascendance juive, Emma se marie à 17 ans avec le banquier parisien Sigismond Bardac avec qui elle aura deux enfants, Raoul et Hélène - dite Dolly -, qui deviendra madame Gaston de Tinan (1892 - 1985). Emma est une femme du monde et une chanteuse accomplie.

Elle rencontre Fauré et entame une relation passionnelle avec lui pendant l'été 1892. Fauré écrit sa suite Dolly pour Hélène et le cycle La Bonne chanson, d'après Verlaine, pour Emma elle-même.

À la fin de l'année 1903, elle est présentée à Debussy par son fils, Raoul, un de ses étudiants[1]. Leur amour, qu'ils abritent à Jersey puis à Dieppe, l'été 1904, commence en juin 1904. Emma et Sigismond divorcent le 4 mai 1905, Debussy le 17 juillet de la même année, et Emma se remarie avec Debussy en 1908. Debussy a une fille avec Emma, Claude-Emma (née le 30 octobre 1905), surnommée 'Chouchou', à qui il dédicace Children's Corner composé en 1909. Claude-Emma meurt de diphtérie en 1919, un an après son père.

Claude Debussy dédicace ses Six sonates pour divers instruments à sa femme Emma. Debussy aura le temps de composer seulement trois des six sonates avant sa mort : La Première pour violoncelle et piano (1915), La Deuxième pour flûte, alto et harpe, La Troisième pour violon et piano (1916-1917).

Emma Bardac et sa fille Claude-Emma reposent auprès de Claude Debussy, au cimetière de Passy, à Paris.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nichols, The Life of Debussy, 111.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nichols, Roger The Life of Debussy (New York & Cambridge, England: CambridgeUniv. Press, 1998). ISBN 0521570263
  • Claude Debussy, Correspondance (1872-1918). Édition établie par François Lesure et Denis Herblin, Gallimard, 2001.
  • Gabriel Fauré, les voix du clair-obscur. Jean-Michel Nectoux. Flammarion, collection Harmoniques.