Emily Clark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Emily Clark est une romancière anglaise. On ne connaît pas ses dates de naissance ni de mort, mais on sait qu'elle a publié un premier roman en 1798 et qu'elle avait postulé au Royal Literary Fund (en) pour la dernière fois en 1833[1].

Famille[modifier | modifier le code]

Elle est la petite fille du Colonel Frederick, fils de Theodor Freiherr von Stephan Neuhoff, éphémère roi de Corse sous le nom de Théodore Ier[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ianthé, ou la Rose du mont-Snodon et les cinq rivaux, Laurens Jeune, 1801 ((en) Ianthé, or the Flower of Caernarvon[3], 1798)
    traduit de l'anglais par Jean-Louis Lacroix, 2 vol., in-12
  • Ermina Monrose ou la Vallée de Riversdale, Gueffier, 1801 ((en) Ermina Montrose or The Cottage of the Vale[4], 1800)
    traduit de l’anglais par J.-B.-J. Breton, 3 vol. in-12
  • (en) The Banks of the Douro, or, The Maid of Portugal, 1805
  • (en) Poems : Consisting principally of Ballads, 1810
  • (en) Tales at the Fireside, 1817
  • (en) The Esquimaux, or Fidelity. A Tale, 1819
    en 3 vol.

Lecture en ligne[modifier | modifier le code]

  • (fr) Ermina Monrose : ou La Vallée de Riversdale, t. I, Paris, Gueffier jeune,‎ an IX, 217 p. (lire en ligne)
  • (fr) Ermina Monrose : ou La Vallée de Riversdale, t. II, Paris, Gueffier jeune,‎ an IX, 233 p. (lire en ligne)
  • (en) The banks of the Douro : or, The maid of Portugal, vol. I, Londres, Minerva-Press,‎ 1805, 294 p. (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emily Clark, sur Orlando Project, Cambridge University Press
  2. (Quérard 1838, p. 216)
  3. (Roux 1801, p. 173)
  4. (Fleischer 1802, p. 663)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Joseph Marie Quérard, La France littéraire : Dictionnaire bibliographique des savants, historiens et gens de lettres de la France, t. 2, Paris, Firmin Didot,‎ 1838 (lire en ligne)
  • P. Roux, Journal typographique et bibliographique, vol. 4, Paris,‎ 1801, 383 p. (lire en ligne)
  • Guillaume Fleischer, Annuaire de la Librairie, Paris, Imprimerie Baudouin,‎ 1802, 756 p. (lire en ligne)