Emilio de' Cavalieri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cavalieri.

Emilio de' Cavalieri

Description de cette image, également commentée ci-après

Buste d'Emilio de' Cavalieri, Basilique de l'Ara Coeli, Rome

Naissance 1550
Rome États pontificaux
Décès 11 mars 1602
Rome États pontificaux
Activité principale Compositeur
Style Musique de la renaissance
Collaborations Camerata fiorentina

Œuvres principales

  • La rappresentazione di anima e di corpo

Emilio de' Cavalieri, né en 1550 et mort le 11 mars 1602 à Rome, est un compositeur italien de la seconde moitié du XVIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et décès à Rome (1550-1602)

Carrière "administrative" jusqu'en 1587 à Rome.

1587-1600 : réside à Florence (intendant des arts à la cour), nombreux séjours à Rome

1600 : retour définitif à Rome.

Emilio de' Cavalieri est l'un des membres de la Camerata fiorentina et l'un des inventeurs avec Jacopo Peri et Giulio Caccini du style monodique appelé « monodie accompagnée », ou style récitatif, qui devait donner naissance à l'opéra italien. La primeur est donnée à la mélodie soutenue par une harmonie d'accompagnement confiée à un clavier et à un (ou quelques) instrument(s) de basse, appelés basse continue.

Son œuvre majeure est La rappresentatione di anima e di corpo en 1600, sorte d'oratorio ou moralité mise en musique. Quand il fut créé (dans une église), cet oratorio fut mis en scène, ce qui le différencie des oratorios ordinaires et lui ferait mériter plutôt la qualification d'opéra religieux (genre qui n'a jamais vu le jour). Le côté hybride de ces formes musicales en train de naître a fait que certains musicologues y ont même vu le premier opéra, supplantant la Dafne, de Jacopo Peri.

Une autre grande œuvre de Cavalieri est sa mise en musique des Lamentationes Hieremiae Prophetae (« Lamentations du prophète Jérémie »).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Intermedii della Pellegrina
  • La Disperazione de Fileno (perdue)
  • Il Satiro (perdue)
  • L'Ascensione del Nostro Salvatore (avant 1588)
  • Godi turba immortale, madrigale e Canzone a ballo (O che nuovo miracolo) (Venise 1591) da Intermedi et concerti composti per la commedia La Pellegrina rappresentata nel 1589
  • Il Satiro e La disperazione di Fileno (Texte: Laura Guidiccioni Florence 1590)
  • Il gioco della cieca (Texte: Laura Guidiccioni Florence 1595)
  • Lamentationes Hieremiae Prophetae (Lamentations du prophète Jérémie), responsori a 1-5 voci (1599)
  • Rappresentatione di Anima, et di Corpo (per recitar cantando), dramma per musica in 1 prologo e 3 atti, in collaborazione con Padre Agostino Manni (Rome 1600)
  • Dialogo di Giunone e Minerva (Battista Guarini 1600) (musique perdue)

Sources[modifier | modifier le code]