Emilio Bonifacio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonifacio (homonymie).
Pix.gif Emilio Bonifacio Baseball pictogram.svg
Emilio Bonifacio on April 22, 2013.jpg
Braves d'Atlanta
Joueur d'utilité
Frappeur ambidextre  Lanceur droitier
Premier match
2 septembre 2007
Statistiques de joueur (2007-2013)
Moyenne au bâton ,262
Coups sûrs 541
Points produits 131
Buts volés 138
Équipes

Emilio Jose Bonifacio Rosario (né le 23 avril 1985 à Saint-Domingue, République dominicaine) est un joueur d'utilité au baseball évoluant pour les Braves d'Atlanta de la Ligue majeure.

Carrière[modifier | modifier le code]

Diamondbacks de l'Arizona[modifier | modifier le code]

Signé comme agent libre par les Diamondbacks de l'Arizona en 2001 alors qu'il n'est âgé que de 16 ans, Emilio Bonifacio prend part à son premier match le 2 septembre 2007. Il obtient ses deux premiers coups sûrs dans les majeures le 10 septembre à San Francisco[1].

Le jeune joueur a joué dans 19 parties avec les Diamondbacks avant d'être échangé aux Nationals de Washington le 22 juillet 2008, en retour du lanceur Jon Rauch.

Nationals de Washington[modifier | modifier le code]

Après la saison 2008, les Nationals le cèdent aux Marlins de la Floride avec deux joueurs de ligues mineures, le voltigeur Jake Smolinski et le lanceur droitier P. J. Dean, en retour du lanceur gaucher Scott Olsen et du voltigeur Josh Willingham[2].

Marlins de Miami[modifier | modifier le code]

Utilisé principalement comme joueur de troisième but par les Marlins en 2009, Bonifacio patrouille surtout le champ extérieur en 2010 avant de partager le travail en 2011 entre le poste d'arrêt-court et celui de voltigeur.

Pour les Marlins, Bonifacion frappe en lieu sûr pendant 26 parties consécutives du 28 juin au 28 juillet 2011, la deuxième plus longue séquence du genre par un joueur de la franchise[3]. Il est nommé joueur par excellence du mois de juillet 2011 dans la Ligue nationale avec une moyenne au bâton de ,380, un pourcentage de présence sur les buts de ,466, 38 coups sûrs, 27 points comptés et 16 buts volés[4]. Il termine la saison avec un nouveau record personnel de 167 coups sûrs en 152 parties jouées et affiche une moyenne au bâton de ,296. Il marque 78 points, réussit 5 coups de circuit et totalise 36 points produits, tous des sommets en carrière. Il mène les Marlins pour les coups sûrs et les buts volés[5]. Ses 40 buts volés le placent d'ailleurs deuxième dans la Ligue nationale derrière le champion voleur de buts Michael Bourn[6].

Deux blessures au pouce et une au genou droit envoient Bonifacio sur la liste des joueurs blessés à trois reprises en 2012[7]. Il ne dispute que 64 matchs, le dernier le 21 août[8]. Il réussit cependant à voler 30 buts en 33 tentatives malgré ce temps de jeu réduit. Il joue surtout au champ extérieur à cette dernière année chez les Marlins[9].

Blue Jays de Toronto[modifier | modifier le code]

Emilio Bonifacio est échangé aux Blue Jays de Toronto dans le cadre de la méga-transaction conclue par les Marlins le 19 novembre 2012. Il passe aux Jays avec l'arrêt-court José Reyes, le lanceur droitier Josh Johnson, le lanceur gaucher Mark Buerhle et le receveur John Buck, en retour de l'arrêt-court Yunel Escobar, du voltigeur Jake Marisnick, du joueur d'avant-champ Adeiny Hechavarria, du receveur Jeff Mathis, des lanceurs droitiers Henderson Alvarez et Anthony DeSclafani et du lanceur gaucher Justin Nicolino[10].

Il ne frappe que pour ,218 avec les Blue Jays en 94 parties jouées en 2013 et réussit 12 vols de buts en 18 tentatives. Il joue au champ extérieur et au deuxième but pour les Jays.

Royals de Kansas City[modifier | modifier le code]

Le 14 août 2013, les Blue Jays, déçus de la contribution de Bonifacio tant à l'attaque qu'en défense[11], le transfèrent aux Royals de Kansas City en échange d'un montant d'argent. Il frappe pour ,285 en 42 matchs des Royals, et réussit 16 vols de buts en seulement 18 essais.

Il termine la saison 2013 avec une moyenne de ,243 et 28 buts volés en 136 matchs au total pour Toronto et Kansas City.

Cubs de Chicago[modifier | modifier le code]

Bonifacio est remercié par Kansas City alors que s'ouvrent les camps d'entraînement du printemps 2014. Il rejoint alors les Cubs de Chicago sur un contrat des ligues mineures[12]. En 69 matchs des Cubs avant d'être échangé à la date limite des transactions de 2014, il frappe pour ,279 avec deux circuits, 18 points produits, 35 points marqués et 14 buts volés.

Braves d'Atlanta[modifier | modifier le code]

Le 31 juillet 2014, les Cubs de Chicago échangent Bonifacio et le lanceur de relève gaucher James Russell aux Braves d'Atlanta contre le receveur des ligues mineures Victor Caratini[13].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de frappeur en saison régulière[14]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2007 Arizona 11 23 2 2 1 0 0 2 0 0,217
2008 Arizona 8 12 3 2 1 0 0 2 1 0,167
2008 Washington 41 157 26 39 5 5 0 12 6 0,248
2009 Floride 127 461 72 116 18 11 1 43 28 0,252
2010 Floride 73 180 30 47 6 3 0 10 12 0,261
Totaux 260 833 133 209 24 14 1 53 40 0,251

Note : G = Matches joués ; AB = Passages au bâton; R = Points ; H = Coups sûrs ; 2B = Doubles ; 3B = Triples ;
HR = Coup de circuit ; RBI = Points produits ; SB = Buts volés ; BA = Moyenne au bâton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Emilio Bonifacio 2007 Batting Gamelogs, baseball-reference.com. Consulté le 12 mars 2009.
  2. (en) Nats get Olsen, Willingham from Marlins, Jim Molony / MLB.com, 11 novembre 2008.
  3. (en) Bonifacio's string of hits ends at 26 games, Joe Frisaro / MLB.com, 29 juillet 2011.
  4. (en) Emilio Bonifacio of the Florida Marlins Named the National League Player of the Month for July, MLB.com, 3 août 2011.
  5. (en) 2011 Florida Marlins Batting, Pitching, & Fielding Statistics, baseball-reference.com.
  6. (en) 2011 National League Batting Leaders, baseball-reference.com.
  7. (en) Miami Marlins’ Emilio Bonifacio going back on DL with knee injury, Clark Spencer, Miami Herald, 23 août 2012.
  8. (en) Emilio Bonifacio 2012 Batting Gamelogs, baseball-reference.com.
  9. (en) Team Fielding, baseball-reference.com.
  10. (en) Blue Jays' 12-player deal with Marlins official, Gregor Chisolm / MLB.com, 19 novembre 2012.
  11. (en) Blue Jays trade Emilio Bonifacio to Royals, Jesse Campigotto, CBC, 14 août 2013.
  12. (en) Cubs sign Emilio Bonifacio, Jesse Rogers, ESPN Chicago, 15 février 2014.
  13. (en) Braves get Bonifacio, Russell in deal with Cubs, Mark Bowman / MLB.com, 31 juillet 2014.
  14. (en) Statistiques de Emilio Bonifacio en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]