Parti travailliste (Turquie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Emek Partisi)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti travailliste.
Emek Partisi
Image illustrative de l'article Parti travailliste (Turquie)
Logo officiel
Présentation
Leader Selma Gürkan
Fondation 26 novembre 1996
Siège Fevzi Çakmak 1 Sokak No: 15/5 Kızılay Ankara
Idéologie marxisme-léninisme, anticapitaliste
Affiliation internationale aucune
Couleurs rouge, jaune et blanc
Site web www.emep.org

Emek Partisi (Parti du travail ou Parti travailliste) est un parti politique de gauche en Turquie.

La présidenté actuelle de EMEP est Selma Gürkan et son adjoint est Abdullah Varli. Le slogan du parti est « Du travail, du pain et de la liberté » (« İş, ekmek, özgürlük. »). La fraction jeunesse du parti est appelée Emek Gençliği.

Fondation[modifier | modifier le code]

Emek Partisi (EP) a été fondé le 26 novembre 1996. Cependant le 14 février 1997, il fut interdit par le gouvernement turc de l’époque, et c’est à cette époque que son nom devint Emeğin Partisi (EMEP). Les dirigeants d’EMEP portèrent l’affaire devant Cour européenne des droits de l’homme. Celle-ci jugea que le gouvernement turc avait enfreint les règles démocratiques en interdisant le parti. Le 27 novembre 2005, lors du congrès du parti, les militant décidèrent de reprendre le nom d’Emek Partisi (EMEP).

Élections[modifier | modifier le code]

Résultats aux élections nationales
Élections législatives Nombre de voix Pourcentage des voix Groupement
1999[1] 51 752 0,17 %
2002[2] 1 933 680 6,14 % Alliance démocratique
2007 26 556 0,08 % Candidats indépendants
2011[3] 31 577 0,07 %

Emek Partisi s’est présenté au élection législative en 2002, sous la forme d’un bloc nommé Demokratik Güçbirliği (« Force d’union démocratique ») avec SHP, DEHAP, ÖDP, SDP et ÖTP mais n’a pas pu dépasser la barre des 10 % permettant une représentation au parlement.

Résultats aux élections locales
Élections municipales Nombre de voix Pourcentage des voix
1999[4] 29 499 0,09 %
2004[5] 15 648 0,05 %
2009[6] 45 761 0,11 %

Lors des élections municipales de 2009, EMEP remporte officiellement deux mairies dans les villes de Mazgirt et Darıkent dans la région de Tunceli où vive une majorité de kurde. Une troisième mairie vient s’ajouter à cette liste quand le vainqueur des élections municipales de la ville de Pertek, Kenan Çetin, rejoint EMEP.

Pancarte d’EMEP, « Non à la privatisation, à la fortification internationale, à la retraite dans le cimetière. À bas l’impérialisme ».

Médias[modifier | modifier le code]

EMEP dispose de plusieurs organes pour s’adresser à la population. Parmi ces organes, on trouve des quotidiens comme Evrensel, des magazines comme Evrensel Kültür (« Culture universelle »), Özgürlük Dünyasi (« Le Monde des libertés »), et la chaîne de télévision Hayat TV.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]