Embuscade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une patrouille russe tombant dans une embuscade en Mandchourie.

Une embuscade est une tactique militaire ancestrale dans laquelle des belligérants se dissimulent afin d'attaquer l'ennemi par surprise lorsqu'il passe leur position.

Pour ce faire, les embusqués choisissent une position cachée, comme parmi une végétation dense ou derrière des habitations. Cette tactique est généralement employée pour recueillir des informations, pour établir le contrôle d'un secteur ou pour intercepter des convois de ravitaillement. Les embuscades ont été employés uniformément à travers l'histoire, de l'Antiquité à la guerre moderne, souvent à petite échelle, mais des légions entières se sont faites détruire dans une embuscade lors de la bataille de Teutobourg. Un exemple d'embuscade de guerre moderne est l'embuscade d'Uzbin par des insurgés talibans contre des forces françaises de la FIAS en Afghanistan en 2008.

L'usage de l'embuscade par une force armée requiert une bonne connaissance du terrain et des forces ennemies, que ce soit la position de leur arrière garde ou la connaissance de leur déplacement. Tenter d'effectuer une embuscade sans l'un ou l'autre de ces avantages augmente significativement le facteur de risque, l'effet de surprise n'assurant pas à tout coup une victoire en cas de très grande supériorité numérique de l'adversaire.

Autre point important, une embuscade peut voir son efficacité grandement augmentée par une configuration du terrain avantageuse. Par exemple, une embuscade effectuée depuis les bords d'un petit ravin sera beaucoup plus difficile à contrer pour l'ennemi. Aussi, la pose d'un obstacle sur une route empêchera la fuite des véhicules adverses. Ainsi, une bonne connaissance du terrain permet de choisir le meilleur lieu pour lancer l'attaque et éventuellement d'orienter l'ennemi dans la direction que l'on souhaite par la pose d'obstacles et la destruction d'infrastructures. (ponts, voie ferrée, etc.)

En matière pénale cette attitude est un facteur aggravant lors d'un crime car elle prouve la préméditation (voir en France la Loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]