Eluki Monga Aundu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le général Eluki Monga Aundu est né à Kinshasa le 6 avril 1941. Il est licencié en sciences humaines et sociales et breveté d'état-major de l'Ecole Interarmes en Belgique.

Parcours militaire[modifier | modifier le code]

En 1965, il est respectivement commandant de compagnie avec le grade de lieutenant, commandant de l'école de peloton au centre d'entraînement de Kitona, officier S3 chargé de l'organisation, instruction et opération au centre de Kitona en 1968 avec le grade de capitaine puis chef d'état-major de la brigade aéroportée renforcée avec le grade de major.

En 1970, il devient attaché militaire chargé de la défense de l'Union des États d’Afrique centrale (UEAC)

En 1973, il est officier G3 Chargé de l'organisation, instruction et opération de l'état major général des Forces armées zaïroises avec le grade de lieutenant colonel.

En 1974, il est commandant second de l'école supérieur militaire.

De 1975 à 1976, il est commandant de la Brigade spéciale présidentielle avec le grade de colonel.

De 1976 à 1977, il est chef d'état-major du président Mobutu. Promu général de division, il est secrétaire d'État (ministre) à la Défense nationale, jusqu'en 1979 avant d'être nommé commandant de la première région militaire (Katanga et les deux Kassaï) fonction qu'il occupe jusqu'en 1981.

Promu général de division, il devient chef d'état-major de la force terrestre de 1981 à 1985 et chef d'état général des forces armées zaïroises avec le grade général corps d'armées de 1985 à 1987.

Ambassadeur du Zaïre en Israël de 1988 à 1992, il participe à la conférence national souveraine en qualité d'invité.

De 1993 à 1996, Il redevient chef d'état-major général des Forces armées zaïroises après les seconds pillages de Kinshasa

Source[modifier | modifier le code]

  • Jean Omasombo (ed.), RDC: Biographies des acteurs de la Troisième Republique, Africa Museum, Bruxelles, 67-68.