Elsipogtog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 35′ 48″ N 64° 58′ 50″ O / 46.5967, -64.9806 ()

Elsipogtog
Centre de santé d'Elsipogtog
Centre de santé d'Elsipogtog
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Comté ou équivalent Kent
Statut municipal Première nation
Arrondissements Richibucto 15 et Soegao 35
Maire Albert Levi
Géographie
Coordonnées 46° 35′ 48″ N 64° 58′ 50″ O / 46.59667, -64.98056 ()46° 35′ 48″ Nord 64° 58′ 50″ Ouest / 46.59667, -64.98056 ()  
Divers
Langue(s) Micmac, anglais, français
Fuseau horaire -4
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte administrative du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Elsipogtog

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte topographique du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Elsipogtog

Elsipogtog (ou Big Cove, L'sipuktuk) est une Première nation Mi'gmaq du Nouveau-Brunswick. C'est l'une des deux plus importantes nations, avec plus de trois mille individus. Elle gère deux réserves indiennes, Richibucto 15 et Soegao 35.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la Nation Elsipogtog signifie Rivière de feu. La région est également appelée le fief de Sikniktuk. Le district a été assigné au clan Mi'gmaq des Alguimou (ou L'kimu). Misel Alguimou a été rebaptisé Michael Augustin, dans les années 1700. Le chef Michael Augustine a signé le Traité de paix et d'amitié avec les Britanniques en 1761, au nom de la Tribu de Richibucto Mi'gmaq. La Réserve Richibucto a été créé en 1802 et plus tard on en a réduit la taille. La réserve Richibucto #15 est également connue sous le nom de la réserve Big Cove. Elle a également été appelée Big Cob Mesigig Oalnei, et est actuellement connue sous le nom de Elsipogtog (orthographe Pacifique), ou L'sipuktuk (variations Francis - Smith) et de la Première nation Elsipogtog.

En 1825, le territoire est touché par les Grands feux de la Miramichi, qui dévastent entre 10 000 km² et 20 000 km² dans le centre et le nord-est de la province et tuent en tout plus de 280 personnes[1],[2].

L'église est détruite dans un incendie en 1971[3]. Une nouvelle église est ouverte en 1973[3].

Les Jeux d'été autochtones du Nouveau-Brunswick de 2010 ont lieu à Elsipogtog[4].

Économie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Économie du Nouveau-Brunswick.

Entreprise Kent, membre du Réseau Entreprise, a la responsabilité du développement économique[5].

Administration[modifier | modifier le code]

Mandat Fonctions Nom(s)
2010 - 2012 Chef Jesse Simon
Conseillers Foster Augustine, Stephen Augustine, Robert Francis, Mary Levy, Robert Levy, Joseph Milliea, Joseph Millier, Mary Millier, Joseph Simon, Arren Sock, Jonathan Sock, Joseph Sock.
Liste des chefs successifs de la première nation d'Elsipogtog
Parti Mandat Nom
     Indépendant  ?-? Albert Levi
     Indépendant 2010- Jesse Simon

Vivre à Elsipogtog[modifier | modifier le code]

La Elsipogtog School est une école des Premières nations accueillant les élèves de la maternelle à 8e année. Elsipogtog possède aussi une école alternative accueillant les élèves de la 9e à la 12e année. Elsipogtog possède aussi un poste d'Ambulance Nouveau-Brunswick et une caserne de pompiers. Le bureau de poste le plus proche est quant à lui à Rexton.

La ville possède un poste de la Gendarmerie royale du Canada. Il dépend du district 5, dont le bureau principal est situé à Richibouctou.

Religion[modifier | modifier le code]

L'église St. Ann's est une église catholique romaine faisant partie de l'archidiocèse de Moncton.

Culture[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Albert Levi, chef et membre de l'ordre du Canada;
  • Mildred Milliea, enseignante et animatrice communautaire, membre de l'ordre du Canada;
  • Everett Sanipass (1968-), joueur de hockey sur glace;
  • Lorne Simon (19??-1994), écrivain, né à Elipogtog;
  • Serena Sock, enseignante, écrivaine et traductrice.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J. Clarence Webster, Historical Guide to New Brunswick, Fredericton, New Brunswick Government Bureau of Information and Tourist Travel,‎ 1942, 119 p., p. 61-62.
  2. (en)« Great Miramichi Fire », sur http://www.gnb.ca/ (consulté le 29 août 2012).
  3. a et b « St. Ann's Parish (Elsipogtog) », sur Archidiocèse de Moncton (consulté le 3 janvier 2010).
  4. « Ouverture des Jeux autochtones d'été du Nouveau-Brunswick à Elsipogtog », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 10 août 2012)
  5. « Carte », sur Entreprise Kent (consulté le 8 novembre 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]