Elrick Irastorza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Officier général francais 5 etoiles.svg Elrick Irastorza
Image illustrative de l'article Elrick Irastorza

Surnom Totor
Naissance 29 septembre 1950
Maillezais (Vendée)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie de marine
Grade Général d'armée
Années de service 1970 – 31 août 2011
Commandement CEMAT 2008 - 2011
Force Licorne 2005 - 2006
EAI 2002 - 2004
8e RPIMa 1991 - 1993
Distinctions Grand officier de la Légion d'honneur
Commandeur de l'ordre national du Mérite
Croix de la valeur militaire

Le général Elrick Irastorza[1], né le 29 septembre 1950 à Maillezais (Vendée), est un général d'armée français. Entre le 2 juillet 2008 et le 31 août 2011, il a occupé les fonctions de chef d'état-major de l'armée de terre.

Biographie[2][modifier | modifier le code]

Après avoir fait ses études au Lycée militaire d'Autun, il entre à l'école spéciale militaire de Saint-Cyr, promotion Charles de Gaulle, entre 1970 et 1972. Choisissant de servir dans les Troupes de marine, il sera affecté successivement au 3e RIMa et 2e RPIMa avant de commander une compagnie au 8e RPIMa.

Chef du centre d'instruction pré-militaire de Montpellier, il sert ensuite comme rédacteur au bureau logistique de la 3eRégion militaire. Après son cursus à l'École de guerre, il sert comme chef du bureau opérations au RIMaP-NC.

En 1991, il est nommé chef de corps du 8e RPIMa avant de prendre le commandement d'un bataillon de l'APRONUC au Cambodge en 1992.

Il sert ensuite à la Direction du personnel militaire de l'Armée de Terre (DPMAT) où il occupe plusieurs postes jusqu'à devenir, en 2000, sous-directeur chargé du recrutement.

En 2004, il est nommé adjoint au général commandant la Force d'action terrestre.

Commandant en chef de l'opération Licorne en Côte d'Ivoire de juin 2005 à juin 2006, il devient le 1er août 2006 major général de l'armée de terre et élevé à la même date au rang de général de corps d'armée[3]. Du 2 juillet 2008 au 31 août 2011, il fut le chef d'état-major de l'armée de terre avec le rang de général d'armée[4].

À l'issue de l'accident de Carcassonne au 3eRPIMa qui a provoqué la démission du Chef d'état-major de l'armée de terre (CEMAT) en place, le général Bruno Cuche, il prend par anticipation, le 6 juillet 2008 les fonctions de CEMAT jusqu'au 31 août 2011, date de son adieu aux armes[5].

président de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Le général Elrick Irastorza est grand officier de l'ordre de la Légion d'honneur. Il est président de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale[6]

Décorations[modifier | modifier le code]

Legion Honneur GO ribbon.svg Ordre national du Merite Commandeur ribbon.svg Croix de la Valeur Militaire ribbon.svg
Croix du Combattant (1930 France) ribbon.svg Medaille d'Outre-Mer (Coloniale) ribbon.svg Medaille de la Defense Nationale Bronze ribbon.svg
Medaille de Reconnaissance de la Nation (d'Afrique du Nord) ribbon.svg

Intitulés[modifier | modifier le code]

  • Grand officier de la Légion d'honneur
  • Commandeur de l'ordre national du Mérite
  • Croix de la Valeur militaire
  • Croix du combattant
  • Médaille d'outre-mer
  • Médaille de la défense nationale (échelon bronze)
  • Médaille de la reconnaissance de la Nation

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le site internet de Javier Alonso, le nom Irastorza est basque et signifie « abondance de fougères ».
  2. Biographie militaire
  3. Décret du 1er juin 2006, article 8 publié au Journal officiel de la République française du 7 juin 2006.
  4. Décret du 2 juillet 2008, article 2 publié au Journal officiel de la République française du 5 juillet 2008.
  5. Article des adieux aux armes officiel
  6. Magazine Marianne n° 814 du 24 novembre 2012, p.77

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]