Elouise Cobell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elouise Pepion Cobell (5 novembre 1945 - 16 octobre 2011)[1] est une activiste et dirigeante Niitsítapi (Amérindienne Blackfoot) militante de la cause indienne. Elle est notamment à l'origine de la plainte collective Cobell v. Salazar (en) qui demandait des comptes au gouvernement fédéral des États-Unis pour « mauvais usage des fonds en fiducie appartenant à plus de 500 000 Indiens américains »[2] et qui aboutit à un versement de plus 3,4 milliards de dollars[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Valerie J. Nelson, « Elouise Cobell dies at 65; Native American activist », Los Angeles Times,‎ 17 octobre 2011 (lire en ligne)
  2. (en) Tribune Staff, « 125 Montana Newsmakers: Elouise Cobell », Great Falls Tribune (consulté en 28 août 2011)

Notes[modifier | modifier le code]