Elmisaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elmisaurus, qui signifie « reptile à pied », est un genre d'oviraptorosaure. Il vivait il y a 80 Ma, au Crétacé. On a retrouvé de lui seulement des fragments de mains, des fragments de pied analogues à ceux des oiseaux et quelques os des pattes, en Mongolie, en Inde et en Alberta (Canada). Il avait un squelette assez léger et mesurait à peine deux à trois mètres de long. Il se nourrissait de petits mammifères et d'insectes.

Découverte[modifier | modifier le code]

griffes attribuées à un elmisaurus

En 1970, une expédition paléontologique polono-mongole a découvert en Ömnögovi, une province mongole, deux spécimens incomplets d'un petit théropode. L'espèce type, Elmisaurus rarus, a été nommée et décrite par Halszka Osmólska en 1981. Le nom générique est dérivé du mongol elmyi ou ölmyi, « plante du pied », parce que le spécimen type se limitait à un métatarse. Le nom spécifique signifie « rare » en latin. L'holotype est ZPAL MgD-I/172, un métatarse gauche fusionné avec le tarse. Il y a deux paratypes : ZPAL MgD-I/98, constitué d'une main droite et d'un pied, et ZPAL MgD-I/20, la partie supérieure du métatarse gauche d'un individu de plus grande taille.

Une seconde espèce, elmisaurus elegans, a été nommée par Philip J. Currie en 1989. C'est une forme nord-américaine décrite à l'origine comme une espèce d' ornithomimus par William Arthur Parks en 1933, à partir du spécimen ROM 781, un pied. Pour définir l' elmisaurus elegans, Currie s'est également servi du matériau de l'espèce américaine caenagnathus sternbergi, identifiée à partir d'un fragment de mâchoire. En raison de leur mauvaise conservation et de la distance géographique avec l'espèce type, la classification des formes américaines est controversée. En 1997, Hans-Dieter Sues, paléontologue au National Museum of Natural History de la Smithsonian Institution, a considéré que cette seconde espèce supposée d'elmisaure devait plutôt être attribuée au genre chirostenotes et l'a donc rebaptisée chirostenotes elegans, bien que cette proposition n'ait pas été acceptée par Currie. D'autres chercheurs, y compris Maryanska, Osmólska et leurs collègues, ont suivi Sues dans sa ré-attribution d'elmisaurus elegans au genre chirostenotes.

En 2001, Bruce Rothschild et d'autres paléontologues ont examiné vingt-trois os du pied attribués à elmisaurus pour y chercher des indices de fracture de fatigue, mais ils n'en ont pas trouvé.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

  • Elmisaurus rarus Osmólska, 1981
  • Elmisaurus elegans (Parks, 1933)

Références[modifier | modifier le code]

  • Osmólska, « Coossified tarsometatarsi in theropod dinosaurs and their bearing on the problem of bird origins », Palaeontologica Polonica, vol. 42 (1981), p. 79-95.

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Elmisaurus » (voir la liste des auteurs)