Ellinaïs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo d’Ellinaïs

Ellinaïs (en grec : Ελληναΐς ou ΕΛΛΗΝ.Α.Ι.Σ.), également connue comme l’Association sacrée des fidèles de l’ancienne foi hellénique (Ελλήνων Αρχαιοθρήσκων Ιερόν Σωματείον), est une organisation religieuse basée à Athènes pour regrouper les polythéistes olympiens de Grèce. Ellinaïs revendique que ses rituels puissent se dérouler sur les sites des anciens sanctuaires olympiens (ce qui la place en conflit avec l’administration des monuments historiques et avec les syndicats des guides touristiques) et que les mariages, reconnaissances onomastiques et autres cérémonies olympiennes soient officiellement reconnus par l’état-civil, à l’égal des baptêmes et mariages chrétiens. Ellinaïs a également des positions politiques, militant pour la paix mondiale, la préservation de l’environnement, le droit à l’éducation pour tous, l’égalité hommes-femmes et homos-hétéros, la tolérance religieuse. Le groupe comporte des degrés initiatiques et compte trois hauts dignitaires, dont Kostas Stathopoulos. Son porte-parole est une femme, Doreta Pepa.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dirigée par un conseil d'administration de 34 membres (surtout des universitaires), Ellinaïs a été fondée en 2005 et a reçu de la part de l'État grec sa reconnaissance en tant qu'organisation religieuse, malgré les protestations de l'Église orthodoxe de Grèce. Ellinais entend représenter les croyants restés fidèles aux anciens Dieux de l'Olympe, persécutés durant dix-sept siècles, vivant clandestinement et passés à l'ésoterisme[1]. À l'époque byzantine, alors que la majorité des Grecs, christianisés, se définissaient comme Romées (Ῥωμαῖoι, c'est-à-dire orthodoxes et sujets de la Romania, nom officiel de l'Empire), seuls les polythéistes se revendiquaient encore comme Έλληνες (Hellènes), et ce nom signifiait païens aux yeux des chrétiens[2].

Le 22 janvier 2007, Ellinaïs a décidé de sortir définitivement de la clandestinité en réunissant environ 300 fidèles, vêtus de tuniques et de chitons et gardés par les hoplites du service d'ordre, durant une heure et demie, pour un culte public au temple de Zeus olympien d'Athènes, comportant des hymnes, des danses sacrées et des processions avec des torches. Télévision et médias ont été invités. Les prêtres célébrèrent les noces de Zeus et de Héra[3]. Les hiérarques de l'Église parlèrent de secte et de mascarade mais le but fut atteint : les polythéistes se firent connaître du grand public et, depuis, Ellinaïs a fait de nombreux adeptes (elle revendique 350 000 fidèles, la police lui en reconnaît entre 15 000 et 20 000)[4]. En Turquie, ils sont entre 10000 et 15000, et il existe quelques petits groupes aux Etats-Unis, et en Allemagne,pays et lieux de diasporas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Associated Press, Zeus Worshippers Demand Access to Temple. The New York Times, January 19, 2007
  2. (el) http://www.megarevma.net/ellin_i_romios.htm
  3. By Zeus!, Guardian Unlimited, February 1, 2007
  4. Ellinais

Liens externes[modifier | modifier le code]