Elles n'oublient jamais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elles n'oublient jamais

Réalisation Christopher Frank
Scénario Christopher Frank
Jean-Marc Roberts
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 107 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Elles n'oublient jamais est un film français de Christopher Frank sorti en 1994.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un homme marié voit son existence paisible bouleversée par la jeune femme avec laquelle il a eu une liaison sans lendemain qui va le poursuivre.

Résumé[modifier | modifier le code]

Julien Barnier est un homme comblé : il est marié à Anne et père d'un garçon, Charles. Il est directeur d'un cabinet de recouvrement de créances, dans lequel il a appris à ne pas faire de sentiments dans son travail. Un jour, il rencontre Angela, une jeune femme séduisante et étrange installée à la terrasse d'un café dont la vue donne sur son bureau et qui le drague ouvertement. Profitant de l'absence d'Anne et Charles, partis en vacances quelques jours, il invite Angela dans son appartement et pense que cette liaison restera sans lendemain. Du moins le croit-il, puisque la jeune femme le relance, téléphone chez lui, mais il tente de clarifier la situation en disant qu'il ne veut pas de relation suivie et qu'il aime sa femme.

En vain, puis qu'elle va même jusqu'à s'installer dans l'immeuble où il vit et se faire engager comme baby-sitter de Charles. Sous l'insistance d'Anne, qui a découvert la liaison, Julien emmène Angela dans le chantier de son futur appartement pour lui faire comprendre qu'elle doit le laisser vivre tranquille. Mais l'explication tourne mal, puisqu'il est agressé par la jeune femme qui lui explique que son cabinet de recouvrement de créances a acculé à la ruine son petit ami au point qu'il a eu un accident avec une moto, le laissant paralysé.

Après une accalmie de courte durée, Angela tente de le frapper avec une pelle, mais Julien l'en empêche, s'empare de la pelle et assomme la jeune femme, pensant l'avoir tuée. Il cache le corps dans l'épaisseur d'un mur de l'appartement. Revenu chez lui pour se laver et se changer, il retourne au chantier, mais découvre que l'épaisseur du mur est bouchée par des plaques.

Installés depuis le nouvel appartement, Julien et sa famille pensent être tranquilles, mais des coups de fils anonymes et muets viennent perturber la quiétude du couple, déjà mis à mal par cette infidélité. Piégé par l'ex-mari d'Angela, Julien décide d'avouer à sa femme qu'il a tué la jeune femme et qu'il a planqué le corps dans l'épaisseur du mur, qu'il détruit, afin de prouver à sa femme qu'il ne ment pas. Mais le corps ne s'y trouve pas et Anne décide de quitter, avec Charles, son époux, qu'elle ne croit plus.

Le lendemain, il se rend à son bureau et est convoqué dans le bureau de son patron où il se retrouve face à... Angela qu'il croyait morte. Cette dernière n'avait été qu'assommée par la pelle et s'en est sortie grâce à un employé du chantier, mais avec des blessures dont une au cou. Devant les faits et d'autres histoires, dont certains mensongers, Julien est renvoyé. Regardant par la fenêtre, il voit une dernière fois celle qui lui a pourri sa vie, installée sur la même table de la terrasse du café. Angela menait depuis le début sa vengeance.

La scène finale montre Angela, attablée, enlevant sa minerve et observant la fenêtre de l'ancien bureau de Julien.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]