Eliud Kipchoge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eliud Kipchoge Portail athlétisme
Eliud Kipchoge 2014 Rotterdam Marathon.jpg
Eliud Kipchoge lors de sa victoire au marathon de Rotterdam 2014.
Informations
Disciplines Courses de fond
Période d'activité 2002-
Nationalité Drapeau : Kenya Kényan
Naissance 5 novembre 1984 (29 ans)
Lieu Kapsisiywa
Taille 1,67 m
Palmarès
Jeux olympiques - 1 1
Championnats du monde 1 1 -

Eliud Kipchoge (né le 5 novembre 1984 à Kapsisiywa) est un athlète kényan spécialiste des courses de fond.

Biographie[modifier | modifier le code]

Champion du monde du 5 000 m, médaillé olympique[modifier | modifier le code]

Eliud Kipchoge fait ses débuts sur la scène internationale lors des Championnats du monde de cross-country 2002 de Dublin en se classant cinquième de la course junior. Vainqueur du 5 000 m des sélections kényanes pour les Championnats du monde juniors, il est contraint de déclarer forfait après avoir contracté le paludisme[1]. En début de saison 2003, le Kényan s'adjuge le titre junior des Championnats du monde de cross se déroulant à Lausanne, où il devance de deux secondes l'Ougandais Boniface Kiprop. Il réalise d'excellentes performances durant les premiers meetings estivaux, terminant notamment troisième des Bislett Games d'Oslo derrière Kenenisa Bekele et Sammy Kipketer. Âgé de dix-huit ans seulement, il obtient sa qualification pour les Championnats du monde de Paris grâce à sa troisième place obtenue lors des sélections kényanes. Le 31 août 2003, Eliud Kipchoge crée la surprise en s'adjugeant le titre du 5 000 m des Championnats du monde en 12 min 52 s 79 (nouveau record de la compétition) devant les spécialistes de la distance Hicham El Guerrouj et Kenenisa Bekele. Il remporte en fin de saison 2003 le 5 000 m de la Finale mondiale de l'IAAF.

Quatrième des championnats du monde de cross en début de saison 2004, il remporte les sélections olympiques du Kenya en établissant un nouveau record personnel (13 min 14 s 4). Aux Jeux olympiques d'Athènes, Kipchoge monte sur la troisième marche du podium du 5 000 m derrière Hicham El Guerrouj et Kenenisa Bekele, établissant le temps de 13 min 15 s 10. Cinq jours plus tard, il établit la meilleure performance de l'année sur 3 000 m en remportant le meeting de Bruxelles en 7 min 27 s 72, avant de s'imposer sur la même distance lors de la Finale mondiale disputée à Monaco. En 2005, le Kényan ne prend que la cinquième des mondiaux de cross puis s'impose à plusieurs reprises lors des meetings européens estivaux, s'imposant notamment sur 3 000 m à Doha et Hengelo, et sur 5 000 m au meeting Golden Gala de Rome. Figurant parmi les favoris du 5 000 m aux Championnats du monde d'Helsinki, en raison notamment des absences d'Hicham El Guerrouj, retraité des pistes depuis l'année passée, et de Kenenisa Bekele, aligné uniquement sur 10 000 m, Eliud Kipchoge ne termine pourtant que quatrième de la finale, la victoire revenant à son compatriote Benjamin Limo. En fin de saison 2005, le Kényan remporte le meeting de Bruxelles en signant en 12 min 50 s 22 la deuxième meilleure performance mondiale de l'année derrière Bekele.

Eliud Kipchoge s'adjuge la médaille de bronze du 3 000 m lors des Championnats du monde en salle 2006 de Moscou avec le temps de 7 min 42 s 58. L'année suivante, lors du meeting d'Hengelo, il bat son record personnel du 10 000 m en 26 min 49 s 02, avant de remporter la médaille d'argent du 5 000 m des Championnats du monde d'Osaka où il est devancé par l'Américain Bernard Lagat. Qualifié pour les Jeux olympiques de 2008, il monte sur la deuxième marche du podium du 5 000 m, devancé par Kenenisa Bekele.

Passage sur marathon[modifier | modifier le code]

En septembre 2013, il participe au Marathon de Berlin, son premier marathon. La course est remportée par son compatriote Wilson Kipsang qui établit un nouveau record du monde en 2 h 03 min 23. Il termine deuxième en 2 h 04 min 05, ce qui constitue la quatrième performance mondiale de tous les temps.

En avril 2014, il remporte le marathon de Rotterdam dans le temps de h 5 min 0 s[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Place Épreuve
2003 Championnats du monde de cross Lausanne 1er Course junior
Championnats du monde Paris 1er 5 000 m
Finale mondiale Monaco 1er 5 000 m
2004 Championnats du monde de cross Bruxelles 4e Course longue
Jeux olympiques Athènes 3e 5 000 m
Finale mondiale Monaco 1er 3 000 m
2005 Championnats du monde de cross Saint-Étienne 5e Course longue
Championnats du monde Helsinki 4e 5 000 m
Finale mondiale Monaco 2e 3 000 m
2006 Championnats du monde en salle Moscou 3e 3 000 m
2007 Championnats du monde Osaka 2e 5 000 m
2008 Jeux olympiques Pékin 2e 5 000 m
2009 Championnats du monde Berlin 5e 5 000 m
2010 Jeux du Commonwealth New Delhi 2e 5 000 m
2011 Championnats du monde Daegu 7e 5 000 m
2013 Marathon de Berlin Berlin 2e Marathon
2014 Marathon de Rotterdam Rotterdam 1er Marathon
Marathon de Chicago Chicago 1re Marathon

Records[modifier | modifier le code]

Eliud Kipchoge en 2008.
Épreuve Performance Lieu Date
Plein air 1 500 m 3 min 33 s 20 31 mai 2004 Hengelo
3 000 m 7 min 27 s 66 6 mai 2011 Doha
5 000 m 12 min 46 s 53 2 juillet 2004 Rome
10 000 m 26 min 49 s 02 26 mai 2007 Hengelo
10 km 28 min 11 27 septembre 2009 Utrecht
Semi-marathon 59 min 25 1er septembre 2012 Lille
Marathon 2 heures 04 min 05 29 septembre 2013 Berlin
Salle 3 000 m 7 min 29 s 37 5 février 2011 Stuttgart
5 000 m 12 min 55 s 72 11 février 2011 Düsseldorf

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Focus on Athletes - Eliud Kipchoge, IAAF.org, 22 août 2007
  2. (en) Cors van den Brink, « Kipchoge clocks impressive 2:05:00 in Rotterdam despite windy conditions », sur iaaf.org,‎ 13 avril 2014 (consulté le 15 avril 2014)