Elisabeth Mann-Borgese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mann.

Elisabeth Mann-Borgese (Munich, 24 avril 1918 - Saint Moritz, 8 février 2002) est la plus jeune fille de Thomas Mann et de son épouse Katia Pringsheim, la sœur de Klaus, Erika, Golo, Monika et Michael Mann et la nièce du romancier Heinrich Mann.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elisabeth naît à Munich, en Allemagne. La famille Mann part en exil après l'arrivée au pouvoir de Hitler et s'installe en Suisse, puis, en 1938, aux États-Unis. Elle prend la citoyenneté américaine en 1941, la citoyenneté canadienne en 1983.

Mariée en 1939 à l'écrivain italien antifasciste Giuseppe Antonio Borgese (1882-1952), de 36 ans son aîné, elle est la mère de deux filles, Angelica (née en 1940) et Dominica (née en 1944).

Installée à Chicago, où elle mène ses recherches et exerce des activités journalistiques, elle occupe pendant deux ans les fonctions de secrétaire exécutive du bureau de l'Encyclopædia Britannica, au milieu des années 1960. Elle s'engage très tôt en faveur de la protection de l'environnement et est l'un des membres fondateurs — et pendant longtemps le seul membre féminin — du Club de Rome. Comme expert reconnu en droit et en politique maritime, elle travaille comme professeur à l'Université Dalhousie d'Halifax (Canada).

En 1988, elle est nommée membre de l'Ordre du Canada.

En 1999, le National Maritime Museum lui remet la Caird Medal.

Elle est décédée lors de vacances aux sports d'hiver à Saint Moritz, en Suisse.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) To Whom it May Concern, 1957
  • (en) The Ascent of Woman, 1963
  • (de) Wie man mit den Menschen spricht, 1965
  • (en) The Drama of the Oceans, 1975, (ISBN 0810903377)
  • (en) Seafarm: The Story of Aquaculture, 1981
  • (de) Die Zukunft der Weltmeere. Ein Bericht für den Club of Rome, 1985
  • (de) Der unsterbliche Fisch, 1998
  • (en) The Oceanic Circle: Governing the Seas as a Global Resource, New York, United Nations University Press, 1998 (ISBN 9280810138)
  • (de) Mit den Meeren leben. Über den Umgang mit den Ozeanen als globaler Ressource, 1999
  • (de) Wie Gottlieb Hauptmann die Todesstrafe abschaffte, 2001

Bibliographie[modifier | modifier le code]