Elihu Katz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elihu Katz

Elihu Katz (né en 1926), est un sociologue américain, ainsi qu'un penseur et un analyste des phénomènes médiatiques. On lui doit, en particulier, la réhabilitation de Gabriel Tarde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Katz a fait ses études à Columbia, où il reçut un enseignement venant de grands sociologues européens, émigrés aux États-Unis. Il sera en particulier fortement influencé par Paul Lazarsfeld, émigré autrichien, qui va devenir son mentor. En 1955, il coécrit avec Paul Lazarsfeld un livre qui va avoir une grande influence dans l'histoire de la pensée du phénomène médiatique : Personal influence ; livre dans lequel tous deux se livrent à une analyse croisée des mass media et de la communication interpersonnelle, et qui conclut à relativiser l'influence des médias dans la vie quotidienne. Le livre est devenu un classique de la sociologie des médias[1].

Dans les années soixante, Katz intègre l'université hébraïque de Jérusalem, où il est nommé professeur émérite de communication et de sociologie.

À partir des années 1970, il entame, avec Daniel Dayan, un travail d'analyse du traitement des événements historiques par les médias. Travail dont l'achèvement prendra dix ans, avec la publication de Media Events en 1992.

On lui doit, au total, plus d'une douzaine d'ouvrages.

Publications[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Véronique Bedin (dir.) et Martine Fournier (dir.), « Elihu Katz, Paul Lazarsfeld », dans La Bibliothèque idéale des sciences humaines, Éditions Sciences humaines,‎ 2009 (lire en ligne)
  2. (en) « Israel Prize Official Site - Recipients in 1989 (in Hebrew) » (consulté le 5 mars 2013)