Eli Mandel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mandel.

Eli Mandel

Naissance
Estevan, Saskatchewan
Décès (à 69 ans)
Toronto, Ontario
Auteur
Langue d’écriture anglais

Eli Mandel (EstevanToronto) est un poète, essayiste et anthologiste canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine russe, les parents de Mandel émigrent du l'Ukraine vers le Canada au début de leur adolescence. Après avoir servi au cours de la Seconde Guerre mondiale, Mandel étudie à l'Université de la Saskatchewan et y obtient son baccalauréat en 1949 et sa maîtrise en 1950. Il obtient son doctorat en 1957 à l'Université de Toronto. Il enseigne la littérature anglaise à l'Université de l'Alberta et à l'Université York[1],[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Mandel est l'auteur de plusieurs ouvrages de critique littéraire et de neuf recueils de poésie. Il a contribué à faire reconnaître la fonction de la critique avec Criticism: the Silent-Speaking Words (1966), Another Time (1977) et Contexts of Canadian Criticism (1971)[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Colin Boyd, « Eli Mandel », sur L'Encyclopédie canadienne (consulté le 29 octobre 2011)
  2. (en) Dagmar Skamlová, « Eli Mandel », sur The encyclopedia of Saskatchewan (consulté le 29 octobre 2011)
  3. Michel Veyron, Dictionnaire canadien des noms propres, Louiseville (Québec), Larousse,‎ , 764 p. (ISBN 2-920318-06-3), p. 659

Lien externe[modifier | modifier le code]