Eleutherodactylus jasperi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eleutherodactylus jasperi est une espèce d'amphibiens de la famille des Eleutherodactylidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique de Porto Rico[1]. Elle se rencontre de 200 à 785 m d'altitude dans la Sierra de Cayey.

Description[modifier | modifier le code]

Les femelles mesurent jusqu'à 23 mm[2] et est de couleur olive doré à jaune doré.

Identifiée pour la première fois dans les années 1970 par Drewry et Jones, Eleutherodactylus jasperi est ovovivipare, et c’est la seule espèce de la sorte chez les Eleutherodactylidae, la femelle donne naissance à 3 à 5 jeunes ressemblent aux adultes 33 jours après fécondation[3].

Habitat et statut[modifier | modifier le code]

Eleutherodactylus jasperi se rencontre exclusivement dans des zones ou quelques genres de Bromeliaceae contenant de l’eau poussent densément dans les forêts tropicales humides et zones rocailleuses.

L’espèce a été observée pour la dernière fois en 1981, et des études menées dans son habitat de prédilection n’ont pas permis de trouver de membres de l’espèce depuis cette date. Toutefois, beaucoup de ces études se sont cantonnées aux zones proches des routes ou aux sites où elle était historiquement présente. Du fait de cette disparition apparente, Eleutherodactylus jasperi est classée parmi les espèces critiquement menacées dans la liste rouge de l'UICN[4]. Elle est considérée comme possiblement disparue par NatureServe et est listée comme menacée par l’Endanger Species Act des États-Unis.

Les chercheurs ont suggéré qu’une maladie fongique : la chytridiomycose, combinée avec le changement climatique, pourrait avoir causé le déclin de l’espèce[5]. Toutefois, comme aucun lien direct n’a été mis en évidence, et que les autres espèces ne sont pas affectées par la maladie, cette hypothèse n’est pas confirmée. La disparition de son habitat au profit de l’agriculture et de la construction d’habitations est la principale menace actuelle. Les zones où l’espèce avait été observée ont été déforestées. À cela s’ajoute les caractéristiques de l’espèce : taux de reproduction faible, spécificité du milieu habité, faible zone géographique de dispersion. Des études supplémentaires vont essayer de déterminer si l’espèce existe encore[6].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur de Jasper J. Loftus-Hills (1946–1974).

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Drewry & Jones, 1976 : A new ovoviviparous frog, Eleutherodactylus jasperi (Amphibia, Anura, Leptodactylidae), from Puerto Rico. Journal of Herpetology, vol. 10, no 3, p. 161-165.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Schwartz & Henderson, 1991 : Amphibians and Reptiles of the West Indies: Descriptions, Distributions, and Natural History. University Press of Florida, p. 1-736.
  3. Wake, 1978 : The Reproductive Biology of Eleutherodactylus jasperi (Amphibia, Anura, Leptodactylidae), with Comments on the Evolution of Live-Bearing Systems. Journal of Herpetology, vol. 12, no 2, p. 121-133.
  4. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  5. (en) Diaz, 1984 : Recovery plan for the golden coqui (Eleutherodactylus jasperi). U.S. Fish and Wildlife Service, Atlanta, p. 1-12.
  6. (en) Burrowes, Joglar & Green, 2004 : Potential causes for amphibian declines in Puerto Rico. Herpetologica, vol. 60, p. 141-154.