Eleutherodactylus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eleutherodactylus

Description de cette image, également commentée ci-après

Eleutherodactylus jasperi

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Eleutherodactylidae
Sous-famille Eleutherodactylinae

Genre

Eleutherodactylus
Duméril & Bibron, 1841

Synonymes

  • Euhyas Fitzinger, 1843
  • Epirhexis Cope, 1866
  • Syrrhophus Cope, 1878
  • Malachylodes Cope, 1879
  • Tomodactylus Günther, 1900
  • Sminthillus Barbour & Noble, 1920
  • Ladailadne Dubois, 1987
  • Pelorius Hedges, 1989
  • Schwartzius
    Hedges, Duellman & Heinicke, 2008

Eleutherodactylus est un genre d'amphibiens de la famille des Eleutherodactylidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Les 186 espèces de ce genre se rencontrent dans le Sud des États-Unis, au Mexique, au Belize, au Guatemala et aux Antilles[1].

Des espèces ont été introduites en Floride, en Louisiane et à Hawaii. Dans cette dernière île, elles sont considérées comme espèces invasives.

Parmi la faune de Porto Rico ces petites grenouilles de 15 à 80 mm, particulièrement bruyantes, se retrouvent dans les zones forestières de toute l'île et même en ville, mais leur écosystème de prédilection demeure la forêt tropicale humide El Yunque. Il existe environ seize espèces distinctes sur l'île de Porto Rico dont treize dans El Yunque.

Description[modifier | modifier le code]

Ce genre regroupe de petites grenouilles arboricole.

Elles ont la particularité de ne pas avoir de stade têtard et de sortir de l'œuf directement conformées.

Sur l'île de Porto Rico, elles sont appelées coquí. Elles doivent leur nom aux sons qu'elles émettent en deux temps : un "co" interrogatif, puis un "qui" strident (le mâle pouvant atteindre jusqu'à 100 dB). C'est le symbole de l'île de Porto Rico. On appelle certaines d'entre elles des hylodes.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon Amphibian Species of the World (2 décembre 2013)[2] :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de ce genre vient du grec eleutheros, libre, et du grec dactylos, doigt ou orteil, en référence à l'absence de palmure entre les doigts et orteils[3].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Ce genre a été réduit des trois-quarts de ses 700 espèces qui vivent en Amérique du Sud, elles sont maintenant dans les familles des Craugastoridae ou des Brachycephalidae[4].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Duméril & Bibron, 1841 : Erpétologie générale ou Histoire naturelle complète des reptiles, vol. 8, p. 1-792 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Amphibian Species of the World, consulté le 2 décembre 2013
  3. Hedges, Duellman & Heinicke, 2008 : New World direct-developing frogs (Anura: Terrarana): molecular phylogeny, classification, biogeography, and conservation. Zootaxa, no 1737, p. 1-182 (texte intégral).
  4. Hedges, Duellman & Heinicke, 2008 : New World direct-developing frogs (Anura: Terrarana): molecular phylogeny, classification, biogeography, and conservation. Zootaxa, no 1737, p. 1-182 (texte intégral).