Elephant Man (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elephant Man.

Elephant Man

Description de l'image  Elephant Man Live.JPG.
Informations générales
Surnom Energy God, Ele
Nom O'Neil Morgan Hughlin Bryant
Naissance (38 ans)
Seaview Gardens,Kingston
Jamaïque Jamaïque
Activité principale Chanteur
Genre musical Reggae/dancehall
Années actives Depuis 1997
Labels Bad Boy/Atlantic Records
VP Records
Greensleeves Records
Site officiel Site Web officiel d'Elephant Man

Elephant Man, également connu sous le nom de Energy God et de son vrai nom O'Neil Morgan Hughlin Bryan, est né en Jamaïque le et vit aujourd'hui à Kingston.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est repéré par Bounty Killer et fait ses débuts au sein du Scare Dem Crew, avec Harry Toddler et Nitty Kutchie. Par la suite, il se lance dans une carrière en solo.

En 2000, il sort Comin' 4 You, chez Greensleeves, l'année suivante Log On, puis en 2002, Higher Level. Il a su imposer un style personnel, qui l'a propulsé dans les meilleurs hits dans de nombreux pays, avec notamment Pon de River/Pon de Bank, ou encore Jook Gal. Il est aujourd'hui une des figures incontournables du dancehall.

Elephant Man a largement été critiqué par les associations gays pour des paroles homophobes. Il s'en est excusé publiquement.

En 2007, il s'associe à Kat DeLuna et sort Whine Up, un succès de l'été 2009.

Il apparait également dans le jeu vidéo Def Jam: Fight For NY.

Controverse[modifier | modifier le code]

Elephant Man a été critiqué pour ses paroles appelant à la violence contre les personnes homosexuelles (Murder music). En 2003 dans le groupe British LBGT OutRage! a demandé l'arrestation et l'accusation de plusieurs stars du dancehall dont Elephant Man, Bounty Killer et Beenie Man pour violation des lois sur les crimes de haine, cependant un studio d'enregistrement en accord avec les groupes de droits homosexuel dans le Royaume-Uni l'a autorisé à rester libre. Il sera cité en 2012 dans une chanson de Tryo intitulée " Brian Williamson ", issue de l'album Ladilafé. Ils l'accusent alors d'être homophobe parmi d'autre groupe ou chanteurs de Reggae.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Palmarès Album
US Hot 100 US R&B/Hip-Hop Hot Rap Tracks
2003 "Pon De River, Pon de Bank" 86 29 19 Good 2 Go
2004 "Jook Gal (Head Gawn Remix)" (feat. Twista, YoungBloodZ and Kiprich) 57 20 15 Good 2 Go (Remix to its album version)
2007 "Five-O" (feat. Wyclef Jean) - 87 - Let's Get Physical
2009 "Whine Up" (by Kat DeLuna) 29 - - 9 Lives
2007 "China Wine" (by Sun) - - - TBA

Apparitions[modifier | modifier le code]

Ce qui suit est une liste de chanson où Elephant Man chante avec d'autres artistes, ce sont souvent des remixs:

Liens externes[modifier | modifier le code]