Elena's Aria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elena's Aria
Genre Danse contemporaine
Chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker
Musique Rinaldo di Capua, Georges Bizet, Gaetano Donizetti, Wolfgang Amadeus Mozart
Interprètes Cinq à six
Scénographie Anne Teresa De Keersmaeker
Texte Tolstoï, Bertolt Brecht, Dostoïevski, Fidel Castro
Durée approximative env. 120 minutes
Création 18 octobre 1984
Théâtre royal flamand de Bruxelles
Versions successives
Représentations notables

Elena's Aria est une œuvre de danse contemporaine de la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker, créée en 1984 à Bruxelles, pour cinq danseuses[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Elena's Aria d'Anne Teresa De Keersmaeker est une pièce particulièrement importante dans le parcours de la chorégraphe et de sa compagnie[2]. C'est en effet la première fois qu'elle utilise un autre support musical que la musique minimaliste pour structurer sa pièce et se sert de films et surtout de textes (principalement Tolstoï et Fidel Castro) dans la scénographie d'une création[3],[4]. Cette pièce par certains aspects constitue un « bouleversement stylistique » pour la jeune compagnie Rosas[5] mais aussi un intense travail de recherches à l'état pur, porté d'une certaine manière sur scène, avec une pièce « qu'on ne peut, ou ne veut, achever[6] ». La première de la pièce est donnée le 18 octobre 1984 au Théâtre royal flamand de Bruxelles[7].

En 2011, De Keersmaeker reprend sa pièce dans une version légèrement différente pour six danseuses (dont elle-même) présentée au Kaaitheater de Bruxelles. La pièce est régulièrement redonnée depuis[8].

Structure[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

La création de la pièce au Théâtre royal flamand de Bruxelles en octobre 1984 fut très mal reçue et huée par le public en raison de la nouveauté formelle de la pièce pour l'époque et un « certain désœuvrement » au niveau de la chorégraphie[8]. Les représentations d'Elena's Aria au Théâtre de la Ville en 1987, qui se firent en association avec la pièce Bartók/Aantekeningen, reçurent également un accueil relativement hostile de la part du public parisien[4]. Lors de sa présentation à la Brooklyn Academy of Music de New York en novembre 1987, Elena's Aria a consolidé la reconnaissance outre-atlantique de la chorégraphe, qui avait été particulièrement remarquée depuis deux ans avec ses pièces Fase et Rosas danst Rosas, et son approche théorique du « rythme, du phrasé, et de la vitesse[9] ». Les critiques qualifièrent le duo de pièces de « puissantes et émotionnellement fortes » soulignant la « critique sociale » du travail et en particulier celle de « la place des femmes dans la société » avec toutefois une préférence pour le volet Bartók[4].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. La reprise de la pièce en 2011 est pour six danseuses.
  2. (en) Fifty contemporary choreographers, Martha Bremser, éditions Routledge, Abingdon, 1999, (ISBN 0-415-10363-0), p.85
  3. Elena's Aria sur le site de la compagnie Rosas
  4. a, b et c (en) 2 New Works by a Belgian in Paris dans The New York Times du 19 mai 1987.
  5. Guisgand (2008), p.42-51
  6. Guisgand (2008), p.127
  7. Herman Sorgeloos, Rosas : album, Theater Instituut Nederland, Amsterdam, 1993, (ISBN 978-90-640-3338-4), p.137
  8. a et b Évènement Anne Teresa De Keersmaeker par Jean-Marc Adolphe sur le site de France Inter en mai 2013.
  9. a et b (en) Dance: Elena's Aria dans The New York Times du 5 novembre 1987.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]