Electronics Manufacturing Services

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EMS.

Le terme anglais Electronic manufacturing services (EMS) est couramment utilisée dans l'industrie électronique pour désigner les entreprises qui fournissent des services de fabrication en sous-traitance pour des produits électroniques : circuits imprimés (PCB en anglais), PCBA (assemblage de circuits imprimés, sous-ensembles.

Les donneurs d'ordre sont alors souvent désignés comme OEM.

Un EMS propose souvent en complément des activités de conception, validation, distribution et/ou service après-vente. Lorsque l'ensemble du développement est sous-traité, on parle d'ODM.

Actuellement (années 2010) le marché des EMS est largement dominé par des acteurs asiatiques, souvent Chinois.

Les principaux EMS mondiaux[modifier | modifier le code]

  1. Hon Hai Precision Industries (Foxconn)
  2. Flextronics (qui a racheté Solectron (en))
  3. Jabil
  4. New Kinpo Group
  5. Celestica
  6. Sanmina-SCI
  7. Shenzhen Kaifa Technology
  8. Benchmark Electronics
  9. Plexus (en)
  10. Universal Scientific Industrial Co., Ltd. (USI)[1]

En Europe, on peut citer principalement, par ordre de taille, Zollner Elektronik Group (Allemagne), Asteelflash (France), Enics (Suisse), Eolane (France), VIDEOTON Holding (Hongrie)…

En France, on peut également citer quelques acteurs majeurs : Lacroix Electronics (no 3 français), Sectronic du groupe Minerva, All Circuits (issu de MSL et de l'activité EMS de Sagem Communications), Tronico, Sagem Industries, Actia Group, Selha , etc. et bon nombre de PME locales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]