Electronic Discrete Variable Automatic Computer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
l'EDVAC installé dans le bâtiment 328 du Ballistics Research Laboratory

EDVAC (Electronic Discrete Variable Automatic Computer) est l'un des tout premiers ordinateurs électroniques. Contrairement à l'ENIAC, il opère en mode binaire plutôt que décimal.

Origines du projet et plans[modifier | modifier le code]

Le concept de l'EDVAC est développé avant même que l'ENIAC soit opérationnel. Il tente de résoudre les problèmes posés par la conception de l'ENIAC. Comme l'ENIAC, l'EDVAC est construit pour faire face aux besoins du Laboratoire en recherche balistique (Ballistics Research Laboratory) de l'US Army sur l'Aberdeen Proving Ground, par l'University of Pennsylvania. Pour ce faire, les concepteurs de l'ENIAC, J. Presper Eckert et John William Mauchly sont secondés par John von Neumann et quelques autres et le projet est basé sur le rapport remis en 1945 par von Neumann (First Draft of a Report on the EDVAC)[1].

Le contrat pour la construction de ce nouvel ordinateur est signé en avril 1946 avec un budget initial de 100 000 dollars, son coût final étant néanmoins cinq fois plus élevé et équivalent au budget de l'ENIAC.

Description technique[modifier | modifier le code]

L'ordinateur est construit pour opérer en binaire avec addition, soustraction et multiplication automatiques et division programmable, le tout avec un contrôle automatisé et une capacité-mémoire de 1000 mots de 44 bits. Étendue par la suite à 1024 mots, sa mémoire aurait en termes actuels une capacité de 5,5 kilobytes.

Il comporte près de 6 000 tubes à vides et 12 000 diodes, consomme 56 kW, occupe une surface de 45,5 m2 et pèse 7 850 kg. Il faut, pour le faire fonctionner, trois équipes de trente personnes qui se succèdent en continu.

Installation et opération[modifier | modifier le code]

Console du BRLESC

L'EDVAC est livré au Laboratoire en recherche balistique en août 1949 après qu'un certain nombre de problèmes ont été identifiés et résolus. Il n'est mis en service qu'en 1951 en raison d'un conflit sur le brevet entre l'University of Pennsylvania et Eckert & Mauchly (qui entre-temps ont créé leur propre société, la Eckert-Mauchly Computer Corporation).

En 1960, l'EDVAC tourne à 20 heures par jour avec une moyenne de huit heures d’error-free run time. Il est en activité jusqu'en 1961 quand il est remplacé par le BRLESC.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. "First Draft of a Report on the EDVAC" (format PDF) par John von Neumann, Contract No.W-670-ORD-4926, entre the United States Army Ordnance Department et l'University of Pennsylvania. Moore School of Electrical Engineering, University of Pennsylvania, 30 juin 1945.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]