Elaida a'Roihan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elaida a'Roihan
Personnage de fiction apparaissant dans
La Roue du Temps.

Origine Murandy
Sexe Féminin
Caractéristique(s) Assez jolie malgré l'apparence sans âge propre aux Aes Sedai. Caractère colérique, froide comme l'acier.
Entourage Aes Sedai, particulièrement l'Ajah Rouge
Ennemi(s) Amis du Ténébreux et engeances de l'Ombre ; Siuan Sanche, Moiraine Damodred et autres Aes Sedai de Salidar.

Créé par Robert Jordan
Roman(s) La Roue du temps

Elaida a'Roihan, plus communément appelée Elaida Sedai, est un personnage fictif de l'univers de La Roue du temps, créé par l'écrivain américain Robert Jordan.


Arrivée au Pouvoir[modifier | modifier le code]

Originaire d'une maison mineure du Murandy, Elaida est une Aes Sedai puissante qui obtient le châle au bout de seulement trois ans d'études à la Tour (pratiquement un record jusqu'à l'arrivée de Siuan, Moiraine, Nynaeve, Elayne et Egwene). Durant son noviciat, elle fait une prophétie annonçant que la lignée royale d'Andor serait fortement mêlée aux évènements des prochaines années, et c'est pourquoi, une fois acceptée dans l'Ajah Rouge, elle décide de devenir la conseillère Aes Sedai de la reine Morgase. Depuis lors, son don de prophétie ne l'a jamais quittée, et elle est capable, parfois, de Prédire aux moments les plus inattendus.

Son poste lui permet d'avoir une grande influence sur les affaires du royaume, et c'est en tant que conseillère qu'elle rencontre Rand quand il se rend à Caemlyn. Après avoir prophétisé qu'il serait au centre des malheurs à venir, elle veut l'interroger plus avant, mais la reine Morgase rend un jugement favorable à Rand, qui échappe ainsi à Elaida. Néanmoins, elle ne l'oublie pas, et se lance aussitôt à sa recherche, en vain. Plus tard, quand elle se rend avec l'Amyrlin au Shienar, le fait que Rand soit encore mêlé aux évènements et qu'il ait une entrevue privée avec l'Amyrlin renforce encore son intérêt.

Elle ne tarde pas à compléter ses informations sur lui et ses compagnons. Finalement, elle parvient à démasquer Siuan Sanche qui avait caché le plus longtemps possible l'existence du Dragon Réincarné, et elle la fait désactiver avant de lui faire subir un interrogatoire serré où elle avoue presque tous ses secrets. Elaida est alors élue Amyrlin de Tar Valon, poste qu'elle enviait depuis des années à Siuan Sanche. Pour la première fois depuis un millénaire, ce poste est de nouveau confié à une Aes Sedai de l'Ajah Rouge.

Amyrlin[modifier | modifier le code]

Malheureusement pour elle, tout ne se passe pas selon sa volonté. Tout d'abord, on lui impose une Gardienne des Chroniques de l'Ajah Blanche, Alviarin, contrairement à toutes les traditions. Car sans l'appui des Blanches, c'est Elaida qui aurait été déposée par l'assemblée et probablement exécutée. À l'insu de tous, Alviarin est aussi en secret la dirigeante de l'Ajah Noire au service du Ténébreux, et elle fait tout pour confronter les Aes Sedai, et Elaida la première, à des difficultés.

Ensuite, Siuan Sanche et Leane Sharif l'ancienne Gardienne des Chroniques, toutes deux en attente d'être exécutées, sont libérées par Min et parviennent à échapper à leurs poursuivants, de même que Logain qui ne tarde pas à les rejoindre.

De plus, la Tour se scinde entre les partisans d'Elaida et ses opposants. La totalité des membres de l'Ajah Bleue, la majorité des Vertes, et une part des Jaunes, Blanches et Grises s'exilent de la Tour tandis que les Liges et les soldats de Tar Valon s'entretuent dans les rues. Les Aes Sedai en fuite rallient Salidar au nombre d'environ 300, et recommencent à s'organiser et à préparer des actions pour reprendre leur place, étendre de nouveau leurs réseaux d'espions, et surtout se procurer des informations sur Rand.

Elaida prend alors des mesures pour rapatrier au plus vite ces Aes Sedai, en faisant passer des messages annonçant qu'elles seront bien accueillies si elles reviennent à la Tour. Mais elle ne reçoit aucun résultat hormis la localisation de Salidar.

La question que toutes se posent, de Salidar ou de Tar Valon est « que faire du Dragon Réincarné ? ». Elles ne peuvent évidemment pas le neutraliser, pas avant la Dernière Bataille au moins. Mais il leur faut le lier à elles, le contrôler totalement. Aussitôt Elaida envoie une ambassade pour négocier avec Rand. Leur objectif premier est le pousser à les sous-estimer et le ramener à tout prix à Tar Valon. Pour cela elles offrent des présents, lui envoient des lettres fleuries remplies de « Monseigneur Dragon », et leur méthode marche jusqu'à un certain point. Si Rand n'a aucune intention de les suivre et de leur faire confiance, il ignore qu'en secret elles sont des dizaines à s'être déplacées jusqu'à lui, et lors d'une entrevue où quinze Aes Sedai se font passer pour des servantes, il est coupé du Saidin, capturé et emmené de force vers Tar Valon.

Mais Rand parvient à se libérer des Aes Sedai qui le bloquent, au moment où leur attention est détournée quand les Aiels Shaidos les attaquent, alors que Perrin et les Aiels fidèles à Rand attaquent eux-mêmes ces Shaidos. Les Asha'man rejoignent les combats et y mettent fin dans un carnage épouvantable. Les Aes Sedai présentes qui ne sont pas désactivées sont contraintes de prêter serment à Rand. Tandis que celles de Salidar ont formé une armée qui marche vers Tar Valon, et que des sœurs continuent à disparaître du fait des Réprouvés, Elaida doit craindre une attaque par le Dragon furieux et les hommes capables de canaliser, alors que l'Ajah Noire n'assure en rien sa position.