El Topo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

El Topo est un film mexicain réalisé par Alejandro Jodorowsky, sorti en 1970.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un pistolero, El Topo, se laisse mettre au défi par sa maîtresse de tuer les quatre grands maîtres du désert. Une grande quête métaphysique va commencer pour lui.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Alejandro Jodorowsky : El Topo
  • Brontis Jodorowsky : le fils d'El Topo, enfant
  • Robert John : le fils d'El Topo, adulte
  • Mara Lorenzio : Mara
  • David Silva : le colonel
  • Paula Romo : la femme en noir
  • Jacqueline Luis : la naine
  • Alfonso Arau, José Luis Fernández, Alf Junco, Gerardo Zepeda, René Barrera, René Alís, Federico Gonzáles, Vicente Lara : des bandits
  • Pablo Leder, Giuliano Girini Sasseroli, Cristian Merkel, Aldo Grumelli : des moines

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé du 4 août au 17 septembre 1969 à Huivulay, Mexico, Monterrey, Pachuca, Pedriceña, San Luis Potosí et Torreón.

Le film est un violent western allégorique. John Lennon, très impressionné, fera produire ensuite La Montagne sacrée[1].

Certains décors du Jour des Apaches (1968) ont été réutilisés.

El Topo est le premier film à avoir été diffusé en tant que Midnight movie.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film est classé comme meilleur film de tous les temps selon la presse sur le site Allociné[2], à égalité avec (entre autres)

  1. Les Moissons du ciel de Terrence Malick,
  2. Le Dictateur de Charles Chaplin,
  3. Les Chaussons rouges de Michael Powell et Emeric Pressburger,
  4. Il était un père de Yasujiro Ozu,
  5. L'Éventail de Lady Windermere d'Ernst Lubitsch,
  6. E.T. l'extra-terrestre de Steven Spielberg,
  7. Le Mécano de la « General », de Clyde Bruckman et Buster Keaton,
  8. Les Poings dans les poches de Marco Bellocchio,
  9. In girum imus nocte et consumimur igni de Guy Debord,
  10. Mon oncle de Jacques Tati,
  11. Voyage au bout de l'enfer de Michael Cimino,
  12. Kagemusha, l'ombre du guerrier de Akira Kurosawa et
  13. Aguirre, la colère de Dieu de Werner Herzog,

ces quatorze films (entre autres) ayant obtenu la note critique maximale de cinq étoiles.

Référence[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) El Topo sur Internet Movie Database