El Soro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soro.
Ruiz Soro
{{#if:
Présentation
Nom de naissance Vicente Ruiz El Soro
Apodo El Soro
Naissance 30 mai 1962
Foyos Communauté valencienne Espagne
Nationalité espagnol
Carrière
Alternative 14 mars 1982 à Valence, Espagne
Parrain Paco Camino, témoin, Pepe Luis Vázquez
Confirmation d'alternative 21 mai 1982 à Madrid
Parrain, Rafael de Paula, témoin Pepín Jiménez
9 décembre 1990 à Mexico, Parrain, Curro Rivera, témoin Jorge Gutiérrez Argüelles
Fin de carrière 9 avril 1994
Compléments
un pasodoble taurin composé par Abel Moreno porte son nom

Vicente Ruiz Soro plus connu sous le surnom de « El Soro », né le 30 mai 1962 à Foyos (Espagne, province de Valence) est un matador espagnol[1].

Présentation et carrière[modifier | modifier le code]

« El Soro » commence modestement en 1977, mais lorsqu'il aborde les novilladas piquées, c'est un triomphe. Le 5 mai 1980 à Puertollano avec Ángel Peralta face à des taureaux de Blanca Belmonte, il reçoit quatre oreilles et une queue.

Après 45 novilladas, il prend son alternative à Valence le 14 mars 1982 devant le taureau Agraciado de l'élevage Torrestrella, avec pour parrain Paco Camino et pour témoin Pepe Luis Vázquez (fils). Il confirme le 21 mai 1982 à Madrid avec pour parrain Rafael de Paula et pour témoin Pepín Jiménez de des taureaux de Marqués de Domecq et de Joaquín Núñez del Cuvillo[1].

Il devient alors un matador incontournable qu'on retrouve dans les Cartels les plus prestigieux : le 16 mai 1983, avec Emilio Muñoz et Paco Ojeda, il sort en triomphe des arènes de Talavera de la Reina après avoir obtenu deux oreilles et une queue. Il est célèbre aussi bien en France qu'en Amérique latine, en particulier pour sa dextérité à placer les banderilles dans des terrains réputés impossibles. On le retrouve souvent dans des cartels de maestros banderilleros avec Victor Mendes et Nimeño II[2].

Le 23 mai 1987, il est blessé à Madrid par un taureau de Baltasar Ibán. De nombreuses interventions chirurgicales ne réussissent pas à réparer son genou qui est définitivement abimé. « El Soro » ne peut plus marcher ; il se retire des arènes cette année-là. Après une brève réapparition dans le ruedo en 1993, il met fin à sa carrière le 9 mai 1994.

Il fait son retour dans les arènes de Xativa (province de Valencia) le 17 août2014 et triomphe en coupant deux oreilles à son second toro[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Bérard (dir.), Histoire et dictionnaire de la Tauromachie, Paris, Bouquins Laffont,‎ 2003 (ISBN 2-221-09246-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bérard 2003, p. 841
  2. Bérard 2003, p. 842
  3. (es) « Su Gran Dia », sur mundotoro.com,‎ 17 aout 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]