El Capitan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
El Capitan
Vue d'El Capitan.
Vue d'El Capitan.
Géographie
Altitude 2 307 m
Massif Sierra Nevada
Coordonnées 37° 44′ 02″ N 119° 38′ 13″ O / 37.733889, -119.63694437° 44′ 02″ Nord 119° 38′ 13″ Ouest / 37.733889, -119.636944  
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Californie
Comté Mariposa
Ascension
Voie la plus facile Randonnée depuis Yosemite Falls
Géologie
Âge Crétacé
Roches Granite

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
El Capitan

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
El Capitan

El Capitan est une formation rocheuse verticale de 1 000 m située dans la vallée de Yosemite aux États-Unis, très connue dans le monde de l'escalade.

Le nom El Capitan est une traduction du nom amérindien To-to-kon oo-lah, qui vient de To-to-kon un chef indien de la région[1].

Le sommet de El Capitan peut être atteint par un chemin de randonnée depuis les Yosemite Falls en se dirigeant vers l'ouest. Pour les grimpeurs, le défi consiste à grimper la grande paroi granitique. Il existe des douzaines de voies d'escalade à travers la paroi, toutes longues et difficiles.

El Capitan et l'escalade[modifier | modifier le code]

Tom Frost, Royal Robbins, Chuck Pratt et Yvon Chouinard au sommet de El Capitan après la première ascension de North America Wall, le 31 octobre 1964.
Escalade à El Capitan.

La première ascension de la paroi El Capitan fut réalisée pour la première fois en 1958 par Warren Harding, Wayne Merry et George Whitmore, par l'éperon proéminent appelé the Nose (« Le nez ») la séparant en deux, après 47 jours d'escalade répartis sur 17 mois. Le groupe utilisa des cordes fixes, des pitons et pitons à expansion pour atteindre le sommet, utilisant des techniques d'escalade artificielle (aid climbing) sur la plupart du tracé. La voie fut répétée en 1960 par Royal Robbins, Joe Fitschen, Chuck Pratt et Tom Frost, en 7 jours. La première ascension en une journée fut accomplie en 1975 par John Long, Jim Bridwell et Billy Westbay.

Durant les années 1960, les autres faces de la montagne, notamment Salathe Wall, Dihedrall Wall et North America Wall furent explorées. Dans les années 1970, de nouvelles voies d'escalade artificielle extrême furent ouvertes comme Pacific Ocean Wall, Zodiac ou Tangerine trip. La face ouest fut escaladée en libre avant 1979 (Ray Jardine et Bill Price) et le Nose en 1993 par la grimpeuse Lynn Hill.

C'est à El Capitan qu'eurent lieu les premiers sauts de base jump moderne, par Carl Boenish en 1978.

Face Sud-Est d'El Capitan vue depuis la vallée de Yosemite

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • George Meyers et Don Reid, Yosemite Climbs, Chockstone Press, 1987
  • Olivier Salon, El Capitan, Éditions Guérin, Chamonix, janvier 2007
  • Steve Roper, Camp 4, chroniques du Yosemite, Éditions Guérin, 1994

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) El Capitan sur summitpost.org