El Burlador de Sevilla y convidado de piedra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

El Burlador de Sevilla y convidado de piedra est la première œuvre littéraire créant le mythe de Don Juan. Elle fut écrite par le moine dramaturge Tirso de Molina, imprimée et jouée en 1630, et elle connut rapidement le succès.

Elle sera plus tard reprise par des auteurs italiens, par Villiers et Dorimon, Molière en 1665, Thomas Corneille, da Ponte et Mozart, Alexandre Pouchkine, un poème de Charles Baudelaire et bien d'autres.

Dans cette version primitive, Tirso de Molina met l'accent sur la dépravation de toute une génération, hommes et femmes. Les femmes sont condamnées moralement, et Don Juan Tenorio les punit de leur manque d'honneur, thème que Molière et la plupart de ses successeurs gommeront complètement. Tirso fait de son personnage un impie sans conviction, qui tente de se repentir au dernier moment, et appelle un confesseur avant d'être réduit en flammes. Don Juan n'est pas le seul homme de la pièce à être un débauché. Son ami le Marquis de la Mota, comme lui, fréquente les prostituées et les bas-fonds, thème qui sera par la suite souvent gommé de ce mythe littéraire.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :