Ekaterina Svanidze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ekaterina Svanidze

Description de cette image, également commentée ci-après

Ekaterina Svanidze, 1904.

Naissance 2 avril 1885
Géorgie
Décès 5 décembre 1907 (à 22 ans)
Conjoint
Joseph Staline (1903-1907)
Descendants

Ekaterina Svanidzé (géorgien ქეთევან სვანიძე, 2 avril 1885 - 5 décembre 1907), géorgienne, est la première femme de Joseph Staline qu'elle épousa en 1903 ou 1904[1].

Elle meurt de tuberculose ou du typhus[2] en 1907.

Ekaterina Svanidzé, dite « Kato », eut un fils de Staline, Iakov Djougachvili que ce dernier finit par renier après une relation difficile et d'une incroyable dureté, qui le poussa maintes fois à commettre des tentatives de suicide.

À la mort de sa femme, Staline aurait confié à un ami que tout sentiment chaleureux qu'il avait eu pour le peuple était mort avec elle, car elle seule pouvait soigner son cœur[réf. nécessaire]}. Pendant les Grandes Purges, la belle-famille de Staline, après avoir partagé des années son quotidien au Kremlin, fut arrêtée, puis exécutée avec son accord, son frère Aliocha Svanidzé et sa femme Maria Svanidzé étant notamment fusillés en 1941.

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon Alfred J. Rieber Stalin, Man of the Borderlands in "The American review", vol 106 No5, dec 2001, la date de 1903 est donnée par Joseph Iremaschwili (Stalin and die Tragödie Georgiens), alors que Robert C Tucker (Stalin as Revolutionary) propose 1902 ou 1904, cette dernière date étant la plus souvent retenue. Un mariage religieux eut lieu en 1906, voir Evan Mawdsley The Stalin years: the Soviet Union 1929-1953 Manchester University Press; Second Edition edition (September 6, 2003) p11
  2. L’hypothèse du typhus est proposée par Simon Sebag Montefiore dans YOUNG STALIN The Dictator as a Young Poet-Thug – cité dans "The New York Times", Book Review of Sunday, October 21, 2007