Eilhart von Oberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eilhart von Oberge était un poète de langue moyen haut-allemande du XIIe siècle.

Il était peut-être le ministériel de Henri le Lion et de Othon IV de Brunswick entre 1189 et 1208 mais cela n'est pas avéré[1].

Autour de 1170 ou 1180, il rédige l'œuvre épique Tristrant, ou Tristrant und Isalde, qui représente la première version connue de Tristan en allemand. Il s'est inspiré de (ou a traduit) la version de Béroul, de l'œuvre non conservée Estoire de Tristan, et du Tristan de Thomas d'Angleterre[1]. C'est la plus complète version du XIIe siècle qui soit parvenue. Elle est la source de 4 des 19 chapitres du Tristan et Yseult reconstitués au début du XXe siècle par Joseph Bédier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de)Eilhart von Oberg um 1170/80 - Der Autor fiche sur www.hs-augsburg.de, Bibliotheca Augustana

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]