Eiji Ōtsuka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Otsuka.

Eiji Otsuka
大塚 英志

Nom de naissance Eiji Otsuka
Naissance 28 août 1958
Nishitōkyō (Tokyo,Japon)
Nationalité Japonaise
Profession écrivain
scénariste de manga
critique
éditeur
Folkoriste

Compléments

MPD Psycho
Kurosagi, livraison de cadavres
Detective Ritual
Léviathan
Madara

Eiji Ōtsuka (大塚 英志, Ōtsuka Eiji?), né le 28 août 1958 dans la préfecture de Tōkyō, est scénariste de manga, écrivain de « Light novel », critique, éditeur, folkoriste, et professeur au Centre national de la recherche international pour la japanologie (International Research Center for Japanese Studies ). Il a été titulaire en doctorat en 2007 à Kobe Design University. Sa thèse est intitulée : « From Mickey's format to Atom's proposition : the origin of postwar manga methodology in wartime years and its development ». Son épouse, Yumi Shirakura (白倉由美?), est également Mangaka, écrivain et notamment productrice de programme de radio dans lequel passent exclusivement les Seiyū, le doubleur pour les anime au Japon.

En France Eiji Otsuka est surtout connu pour ses manga :MPD Psycho (Pika Édition), Léviathan (Asuka), Madara (Glénat) et Kurosagi, livraison de cadavres (Pika Édition).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se rejoint le groupe de mangaka en herbe Sakuga Group quand il est au collège. Puis, en deuxième année de lycée, il devient l'assistant d'un mangaka Taro Minamoto, connu comme dessinateur de manga comique. Otsuka fait ses débuts comme mangaka de gags, à côté de ses études au lycée et publie quelque œuvres, mais il constate qu'il manque de talent pour exercer le métier de mangaka et il arrête de dessiner au bout d'un an de sa carrière de mangaka. Il suit les études d’ethnologie de folklore, fondé par Kunio Yanagita, à l'université de Tsukuba. A cette époque il travaille comme rédacteur en chef de plusieurs magazines, notamment celui de Manga Burriko. Il mène alors une vie partagée entre la rédaction de magazine et ses études. Il découvre des mangaka comme Kyoko Okazaki, Yumi Shirakura et Kamui Fujiwara, qui deviennent porte-étendard de mangaka alternatif à la fin des années 1980. Il devient ensuite scénariste de mangas et jusqu'à aujourd'hui il continue à publier des titres comme Kurosagi, livraison de cadavres ou MPD Psycho. Depuis la fin des années 1980 il cumule les postes de maître de conférences dans plusieurs universités privées puis, entre 2006 et 2013, devient professeur de Kobe Design University.

Critique de manga[modifier | modifier le code]

Il est connu au Japon comme critique de manga, il enseigne le manga à l'université et publie des ouvrages sur ce thème. Il s'intéresse surtout au manga entre les années 1920 et la défaite du Japon dans la guerre de pacifique en 1945. À partir de la recherche historique du manga de cette période, il établit une théorie sur le manga. Selon lui, le manga actuel est un amalgame de la théorie de montage de Sergueï Eisenstein pour le cinéma et d'esthétique du dessin de comic américain Mickey Mouse de Walt Disney. De là, la création de manga peut être comparée à la réalisation d'un film. Comme le film, le manga est une succession de plans, et une case correspond à un plan cinématographique. Le découpage de la planche peut être ainsi assimilé au montage de cinéma.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Mangas traduits en français[modifier | modifier le code]

Ouvrages de critique du manga[modifier | modifier le code]

Autres critiques de la bande dessinée d'expression japonaise[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]