Egwene al'Vere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Egwene al'vere
Personnage de fiction apparaissant dans
La Roue du Temps.

Origine Deux-Rivières, Andor.
Sexe Féminin
Caractéristique(s) De petite taille, elle a de grands yeux noirs et des cheveux de la même couleur. Elle est très belle, mais aussi tenace et maligne. Elle dispose de la faculté de canaliser.

Créé par Robert Jordan
Roman(s) La Roue du temps

Egwene al'Vere est l'un des principaux personnages du cycle de fantasy La Roue du temps de Robert Jordan.


Du champ d'Emond à Caemlyn[modifier | modifier le code]

Egwene al'Vere était l'apprentie sagesse de Nynaeve au Champ d'Emond. Bien qu'il n'y eut rien de véritablement officiel, elle était considérée comme la fiancée de Rand ; en effet, de profonds sentiments lient les deux jeunes gens. Quand elle découvre qu'il doit partir avec Mat et Perrin pour échapper aux Trollocs qui sont à leur poursuite, elle décide de les accompagner ; Moiraine ne s'y oppose pas car elle a senti qu'Egwene a la capacité de devenir une Aes Sedai, l'une des plus fortes depuis des années, et qu'elle doit donc recevoir une formation à Tar Valon pour apprendre à se maîtriser.

La petite compagnie se met donc en route. Outre Moiraine, son Lige et les quatre jeunes, Thom Merrilin et Nynaeve ne tardent pas à les rejoindre, tout comme les Trollocs d'ailleurs, qui sont toujours après eux. Moiraine révèle à Egwene ses capacités, et commence à lui enseigner les rudiments du Pouvoir Unique. Même si elle ne parvient pas encore à canaliser quand elle le souhaite, elle est destinée à devenir une Aes Sedai.

En chemin, ils s'aventurent à Shadar Logoth, et sont contraints de se disperser. Egwene est séparée du groupe et se retrouve seule avec Perrin. Ils voyagent de compagnie, essayant de rejoindre les autres à Tar Valon, mais ils sont interceptés par des Blancs Manteaux (Enfants de la Lumière) menés par Geofram Bornhald. Ils sont interrogés, Perrin est roué de coups pour avoir tué deux des Enfants, et on les soupçonne d'être des Amis du Ténébreux. La pendaison les attend, mais heureusement pour eux, Lan parvient à les libérer tandis que Moiraine fait diversion. Ils peuvent donc reprendre leur chemin, et partir à la recherche des autres membres du groupe. Dirigés par Moiraine, ils atteignent la capitale d'Andor, Caemlyn.

De Caemlyn à Tar Valon[modifier | modifier le code]

La cité leur offre une bonne surprise : ils sont tous réunis (sauf Thom qu'ils croient tué par un Myrddraal). Egwene est profondément soulagée de retrouver Rand en particulier, et ahurie par les aventures de celui-ci. Toutefois, elle est prise de jalousie quand elle apprend hors contexte une partie de sa rencontre avec Elayne Trakand, la belle fille-héritière d'Andor.

Ils apprennent qu'un danger menace à l'Œil du Monde, et ils s'y rendent de toute urgence par les Voies. Là-bas, ils tombent sur Aginor et Balthamel, deux des terribles réprouvés. Après un combat dont ils sortent victorieux à grand-peine, Egwene ne sait plus quoi penser de Rand qui a utilisé le Pouvoir pour tuer Aginor, le condamnant ainsi à terme à la folie, au meurtre et à la mort.

Ils passent un mois en Shienar pour se reposer, en tant qu'hôtes du seigneur Agelmar. Egwene décide de faire tout son possible pour permettre à Rand de garder son secret, et de l'aider dans la mesure de ses moyens, comme quand l'Amyrlin de Tar Valon se rendit à Fal Dara pour voir Moiraine et interroger Rand. L'entrevue paraît se passer plutôt bien, mais il part à la poursuite du Cor de Valère qui a été volé. Avant son départ, Egwene lui dit qu'elle sait qu'il les a tous évités afin de ne pas leur faire du mal, et qu'il n'espère pas la revoir.

Face à l'Ajah Noire[modifier | modifier le code]

Egwene se rend enfin à Tar Valon avec Nynaeve, et elle devient une des novices de la Tour Blanche. Très vite, elle fait la connaissance d'Elayne et de Min et elles deviennent amies, bien que connaissant leur intérêt mutuel pour Rand. Egwene apprend très vite, et quand Liandrin Sedai lui annonce que Rand est en danger, elle va immédiatement à son secours avec Nynaeve, Elayne et Min. Mais il s'agit en réalité d'un piège, Liandrin de l'Ajah Noire les livre aux Seanchans. Egwene et Min sont capturées et Egwene devient contre son gré une damane : désormais, elle doit obéir au moindre ordre qu'on lui donne, sous peine de recevoir un châtiment par l'intermédiaire de l'adam, une sorte de Ter'angreal capable d'infliger la douleur aux femmes sachant canaliser.

L'épreuve est terrible, et quand elle est enfin libérée, elle conserve une haine farouche des Seanchan et de l'adam. Elle retourne alors à Tar Valon avec ses amies (sauf Min qui reste avec Rand). Loin de recevoir l'accueil qu'elles attendaient pour être en mesure de dénoncer l'existence de l'Ajah Noire, elles doivent s'acquitter de corvées. Siuan Sanche est la seule qui reconnaît leurs mérites, et s'arrange pour leur donner mission de traquer l'Ajah Noire, sans toutefois annuler leurs punitions qui leur servent de couverture. Entre-temps, Egwene entre dans le portail-Ter'angreal utilisé par les Aes Sedai comme épreuve de courage et de volonté. Elle y affronte ses plus grandes peurs, mais elle parvient à en triompher, et elle devient une Acceptée, tout comme Elayne. Toutes deux se sentent coupables d'avoir abandonné Rand dans le portail à un sort terrible, même si nul ne sait si les évènements qui s'y déroulent sont vrais dans une réalité différente ou non.

La piste de l'Ajah Noire les force (elle, Elayne et Nynaeve) à quitter la Tour une fois encore. Elles se dirigent vers le sud, et rencontrent au passage des Aiels, dont Aviendha, qui leur paraissent amicaux bien qu'étranges. Ils sont à la recherche de Rand. Elles parviennent ensuite à Tear et commencent aussitôt les recherches. Pour leur mission, elles engagent Juilin Sandar, un preneur-de-larron. Juilin accomplit trop bien sa mission, et on le force (avec le Pouvoir Unique) à dénoncer les trois jeunes femmes qui sont capturées par l'Ajah Noire et enfermées dans un cachot. C'est un Juilin repenti voulant se racheter, et Mat, ayant appris les risques qu'elles affrontaient et venu les secourir, qui se lancent à l'assaut des Défenseurs de la Pierre de Tear pour les libérer. Ils y parviennent, même s'ils ne reçoivent pas ensuite les remerciements attendus. Rand se proclame le Dragon Réincarné, la Pierre tombe sous l'assaut des Aiels, et deux sœurs Noires sont capturées.

Avec les Aiels[modifier | modifier le code]

Elayne, Egwene et Nynaeve interrogent alors les captives pour obtenir des informations. Aviendha rejoint les trois femmes, et devient progressivement leur amie malgré leur différence de culture. Egwene déclare dans les jours qui suivent à Rand qu'elle a pris conscience qu'elle ne l'aimait que comme un frère, ce qui laisse le champ libre à Elayne. Elle continue de s'aventurer dans le Tel'Aran'Riod et c'est ainsi qu'elle rencontre, dans ses rêves, une Sagette Aielle. Il s'agit de Melaine, une Exploratrice des rêves, qui lui ordonne de se rendre à Rhuidean dans le Desert des Aiels pour y être instruite. Impressionnée par les possibilités qu'offrirait une telle instruction, et consciente de l'aide qu'elle pourrait ainsi apporter à ses amis, elle accepte.

Rand, pour sa part, a interprété les prophéties, et il doit se rendre dans le désert lui aussi. Il emprunte une Pierre-Porte, en canalisant, et il se retrouve alors à des centaines de lieues de là, devant la cité de Rhuidean. Les autres Aiels, Moiraine et Egwene l'ont accompagné.

Aussitôt l'instruction d'Egwene commence, et elle est encore plus difficile que celle de la Tour. Elle apprend progressivement à maîtriser sa capacité à rêver, ce qui lui permet notamment de se rendre dans les rêves des autres personnes, de discuter avec elles et d'influencer leurs rêves. Pendant qu'elle apprend les coutumes Aielles, elle se lie plus fortement d'amitié avec Aviendha, et Moiraine se met à la considérer comme une égale, ou presque. Toutes ses activités ne l'empêchent pas de trouver du temps pour tenter de découvrir les intentions de Rand, de l'aider quand elle le peut, de lui donner des conseils, mais aussi de lui rappeler la pratique de la modestie. Sur ce point, elle est en désaccord avec Elayne, car Egwene estime que Rand devient véritablement retors, et d'une très grande dureté dans ses ordres, tandis qu'Elayne estime que c'est nécessaire pour mener un peuple.

Lorsque Couladin mène les Shaidos en Cairhien, elle participe activement à la bataille aux côtés de Rand et d'Aviendha, en se servant du Pouvoir Unique pour canaliser des éclairs, et ceci bien qu'elle essaie d'obéir en tous points aux Trois Serments des Aes Sedai. Cet effort la laisse exténuée, mais la bataille est néanmoins une victoire.

Toujours avec les Aiels à Cairhien, elle fait une déclaration d'amour des plus directes à Gawyn Trakand, le frère d'Elayne, et ils se donnent plusieurs rendez-vous dans les jours qui viennent. Gawyn a été envoyé par la Tour Blanche (par Elaida a'Roihan qui a déposé Siuan Sanche et pris le contrôle de la Tour) dans le but d'escorter le Dragon Réincarné. Il croit que Rand a tué sa mère, et Egwene tente de le convaincre du contraire, en vain. Même s'il déteste Rand, il est néanmoins prêt à n'importe quoi pour Egwene, même trahir ce en quoi il croit. Quand il lui fait cette proposition, elle refuse et se jure de ne pas se servir de lui pour obtenir ce qu'elle veut.

Amyrlin[modifier | modifier le code]

Egwene est alors ensuite contactée par les Aes Sedai de Salidar : elle doit les rejoindre au plus vite. Egwene craint qu'elles aient appris le fait qu'elle se soit présentée comme une Aes Sedai en titre alors qu'elle n'est qu'une Acceptée, mais ce n'est pas le cas. Avant de partir, elle estime qu'elle doit la vérité aux Sagettes qui l'ont instruite : elle a désobéi à de nombreuses reprises à leurs ordres en s'aventurant sans elles dans le Tel'Aran'Riod, et elle leur a menti en prétendant être une Aes Sedai. Pour cela, et selon les règles du Ji'eh'Toh, elle est fouettée par toutes les personnes présentes qui ont été les victimes de ce déshonneur. Malgré la souffrance, elle finit par se résigner à subir sans protester. Les Sagettes sont satisfaites qu'elle remplisse son Toh comme une véritable Aielle, et elles lui disent qu'elle a un cœur d'Aielle.

Elle emprunte alors le monde des rêves et s'y transporte totalement, et voyage grâce à lui. En une nuit seulement, elle atteint Salidar. Là, elle apprend que leur projet est en réalité de faire d'elle leur nouvelle Amyrlin, pour unifier la Tour face à Elaida. Les choses se passent à peu près comme prévu (même s'il existe plusieurs partis opposés à Egwene à l'intérieur de Salidar), et elle est proclamée Amyrlin, à 18 ans la plus jeune de toutes les Amyrlins connues.

Rapidement, et afin de ne pas être qu'une marionnette entre les mains des autres Aes Sedai, elle entreprend avec l'aide d'Elayne, de Nynaeve et de Siuan Sanche (qui a fini par se rallier à elle après avoir compris qu'elle ne se laisserait pas manipuler) d'induire les autres à la sous-estimer. En faisant jouer les intrigues auprès de chacun des groupes, elle obtient finalement de faire ce qu'elle veut, c'est-à-dire prendre la tête de l'armée de Salidar, et se rendre à la Tour pour déposséder Elaida.

Sachant que Logain qui a été soigné de la Neutralisation court un risque, et qu'il peut aider Rand, elle s'arrange pour le faire évader. Après avoir un temps profité des conseils arrachés de force à Moghedien (qui a été mise en laisse avec un a'dam par Nynaeve), celle-ci réussit à s'échapper avec l'aide de Halima qui entreprend aussitôt de faire son possible pour nuire à Egwene.

Elle prend vraiment la tête des rebelles pendant un entretien avec des nobles d'Andor et de Murandy, où elle affirme sa volonté d'être libre et non pas manipulée. Après le meeting, elle décide de rester un mois en Murandy, puis de Voyager jusqu'à Tar Valon pour faire le siège de la ville. Grâce à Moghedien, Egwene réussit à recréer le Tissage pour créer de la Cuendilalr, un métal extrêmement résistant que rien ne peut altérer. Elle se rend donc avec Leane aux Ports de Tar Valon pour changer les chaînes qui ferment le port en Cuendillar, et ainsi empêcher les bateaux de ravitaillement de passer. Elle se fait cependant capturer par des Aes Sedai dans la tour, où Elaida la rétrograde au rang de novice. Cependant, Egwene résiste et continue d'affirmer être l'Amyrlin.

Capturée[modifier | modifier le code]

Dans la Tour Blanche, elle continue sa lutte contre Elaida, semant le doute et la zizanie entre Elaida et les autres Aes Sedai. Elle se rend compte qu'il est inutile de miner le pouvoir d'Elaida, car sa soif de puissance la fera tomber un jour ou l'autre. Egwene n'est cependant pas en mesure de faire grand chose, car elle est incapable de canaliser, à cause de la racine fourchue que les Sœurs Rouges, qui la gardent toute la journée, lui donnent chaque heure. Elle peut quand même communiquer avec les rebelles grâce au Tel'Aran'Rhiod, les empêchant de venir la secourir.

Egwene arrive tant bien que mal à résister à Elaida, faisant preuve d'une grande volonté de ne pas plier face à l'usurpateur. Elle finit par rencontrer une des espionnes, Meidani, envoyées à la Tour par le conseil des Aes Sedai de Salidar avec mission de dévoiler le plan des Rouges pour Logain. Celle-ci la reconnait comme Aes Sedai et la présente à un groupe de Députées qui s'est donné pour mission de chasser l'Ajah Noire. Elles aident Egwene à rassembler la Tour divisée par Elaida, jusqu'à ce qu'Egwene accuse Elaida d'être une Amie du Ténébreux, et se retrouve enfermée dans une cellule des sous-sols.

Après quelques jours d'emprisonnement, Elaida relâche Egwene et punit à sa place la Maitresse des Novices, Silviana Brehon, pour avoir insuffisamment « éduqué » Egwene. En revenant dans sa chambre, Egwene trouve Verine assise sur son lit, en train de boire du thé, et lui révèle être de l'Ajah Noire. Elle lui donne ensuite le nom de toutes les Sœurs Noires qu'elle a trouvées dans la Tour et meurt, car elle a dû s'empoisonner pour pouvoir confier cela à Egwene. Peu après, les Seanchans attaquent la Tour. Les chambres des Novices ayant été transférées au 22ème étage de la Tour, Egwene réunit toutes les novices qu'elle trouve, leur apprend à former des cercles et se prépare à lutter contre l'invasion. Elle se rend dans la cache à angreal de laTour, prend le plus puissant sa'angreal pour femme, et l'utilise pour détruire tous les To'raken et les sul'dams qu'elle trouve. Elle repousse les Seanchans, mais épuisée, est enlevée par Siuan Sanche, Gareth Bryne et Gawyn Trakand venus la secourir pendant l'attaque.

Revenue parmi les Rebelles, elle se prépare à réunir l'Assemblée pour commencer une purge de l'Ajah Noire et préparer l'assaut de la Tour. Plusieurs Aes Sedai sont exécutées, comme Sheriam et Moria. Elle se dirige ensuite avec Gareth Bryne vers les ponts de la Tour pour commencer l'attaque, mais dix des Députées de la Tour arrivent, et lui annoncent qu'elle va être élevée au rang d'Amyrlin, Elaida ayant été capturée par les Séanchans. Une seconde cérémonie est alors célébrée pour l'élévation d'Egwene au rang d'Amyrlin, pendant laquelle elle fait prendre conscience aux Députées de la honte subie dans la Tour face aux évènements provoqués par Elaida ; elle libère Silviana toujours emprisonnée, et la nomme Gardienne des Chroniques. La Tour est purgée de l'Ajah Noire grâce à la Baguette des Serments, mais beaucoup parviennent à s'échapper.