Egoli: Place of Gold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Egoli: Place of Gold

Titre original Egoli: Place of Gold
Genre Soap opera
Création Franz Marx
Pays d'origine Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Chaîne d'origine M-Net
Nb. de saisons 18
Nb. d'épisodes 4 706
Durée 25 minutes
Diff. originale 6 avril 199231 mars 2010

Egoli: Place of Gold est un feuilleton télévisé sud-africain en 4 706 épisodes de 25 minutes, créé par Franz Marx et diffusé entre le 6 avril 1992 et le 31 mars 2010 sur M-Net. Ce feuilleton est inédit en France.


Synopsis[modifier | modifier le code]

Ce feuilleton reprend les classiques des soap operas, mêlant affaires de cœur, luttes pour le pouvoir, trahisons et scandales. Il voit se télescoper les vies de membres de plusieurs familles (Edwards, Vorster), qu'elles soient issues de la haute-bourgeoisie, des milieux de la finance ou encore de la classe moyenne (une partie d'entre-eux travaillant pour la firme Walco, une société de production de voitures dirigée par la famille Edwards)[1].

Commentaires[modifier | modifier le code]

Ce soap opera est produit dans les deux langues les plus utilisées dans le pays (anglais et afrikaans). Il doit son nom à la ville de Johannesburg (où se déroule l'intrigue), baptisée Egoli (la ville de l'or) en sotho.

Le 3 décembre 1999, Egoli:Place of Gol devient la première émission de télévision sud-africaine (tous genres confondus) à passer le cap symbolique des 2 000 épisodes. En 2009, le feuilleton a dépassé le cap des 4 500 épisodes, loin devant l'autre feuilleton à succès de la télévision sud-africaine, Sewende Laan.

Créé par Franz Marx (qui en assure toujours la production en 2009), le feuilleton a vu les débuts d'acteur de Steve Hofmeyr (acteur et chanteur sud-africain). Des personnalités sud-africaines (Cliff Simon) et étrangères (Samantha Fox, Jerry Springer, Joan Collins, Helmut Lotti) y ont également fait de courtes apparitions[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]