Egilona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Egilona est la dernière reine de l'Espagne wisigothique, au début du VIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Femme de Rodéric, dernier roi des Wisigoths (709/10-711), elle est capturée par les Musulmans après la bataille de Guadalete[1] (près de Cadix) de juillet 711, qui voit les forces hispano-wisigothiques de Rodéric se faire écraser par les envahisseurs arabo-berbères[2] commandés par Tarik. La date de sa capture est incertaine mais se déroule probablement juste après la bataille ou peut-être lors de la prise de Tolède, capitale wisigothique (712). Le premier gouverneur de la Vandalusia, Abd al-Aziz ibn Musa qui, semble-t-il, est tombé amoureux de la reine captive, la prend pour femme. Egilona semble avoir eu une certaine influence sur Musa, lui demandant notamment d'être clément avec les Chrétiens. Elle aurait même songé à le convertir au catholicisme, et aurait espéré le voir devenir roi d'Hispanie.

Musa sera assassiné peu après (715, 716, ou 718) par des tueurs envoyés par Damas. Egilona meurt à Tolède en 718 (assassinée ?).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dite aussi bataille du rio Barbate
  2. Seuls 300 Arabes environ, encadrants autour de 7000 Berbères

Bibliographie[modifier | modifier le code]