Efringen-Kirchen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Efringen-Kirchen
Blason de Efringen-Kirchen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Fribourg-en-Brisgau
Arrondissement
(Landkreis)
Landkreis de Lörrach
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
9
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Wolfgang Fürstenberger
Code postal 79588
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 3 36 014
Indicatif téléphonique 07628
Immatriculation
Démographie
Population 8 247 hab. (31 décembre 2009)
Densité 189 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 20″ N 7° 33′ 57″ E / 47.655556, 7.56583347° 39′ 20″ Nord 7° 33′ 57″ Est / 47.655556, 7.565833  
Altitude 258 m
Superficie 4 374 ha = 43,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Efringen-Kirchen

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Efringen-Kirchen
Liens
Site web www.efringen-kirchen.de

Efringen-Kirchen est une commune allemande du Bade-Wurtemberg, située dans le Arrondissement de Lörrach. Depuis 1974 elle est formée de neuf localités dont Istein et Huttingen, ou encore Mappach.

Histoire[modifier | modifier le code]

Istein appartenait à l'Evêque de Bâle depuis 1065[1]. En 1200 l'Evêque de Bâle fit construire un Cloître pour Bénédictains de l'ordre clunisien qui restera modeste avec à sa tête un prévôt[2],[3] jusqu'à sa sécularisation en 1803. Le 11 novembre 1409, jour de la St-Martin, parce que le nouveau châtelain qui détenait en fief de l'Evêque un des deux Châteaux d'Istein eut le malheur d'avoir pris le parti des Autrichiens, les Bâlois aidés de Bernois et de Soleurois (5'000 au total) s'emparèrent des deux Châteaux d'Istein situés à flanc de coteau et au sommet du rocher d'Istein pour en laisser qu'une garde de quinze hommes. Après s'en être vu confirmés dans leurs droits stratégiques en 1411 ils firent raser les deux châteaux à hauteur d'homme et emportèrent les meilleures pierres des tours pour construire le Riehentor au Petit-Bâle. En 1435 l'Evêque reprend les ruines d'Istein qui avec sa commune jumelle de Huttingen resteront principautois jusqu'au 12 décembre 1802, pareil à la Seigneurie de Schliengen, à laquelle Istein fini par être incorporée. La crosse épiscopale rouge a été reprise correctement dans les nouvelles armoiries d'Efringen-Kirchen[4].

En 2014 Istein fête le 875ème anniversaire de sa première mention dans la bulle papale du 14 avril 1139.

Châteaux d'Istein en 1409 avant leurs destructions
Armoiries des États de l'Evêché de Bâle

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire populaire du Jura bernois, Gustave Amweg, Porrentruy, 1942, p. 149
  2. Orden und Klöster im Schwarzwald und am Bodensee, Dieter Göpfert, curé, 1978.
  3. Helvetia Sacra, Band 2, Hans-Jörg Gilomen, Basel und Frankfurt a/M., 1991, p. 235-238
  4. Baselbieter Heimatblätter, 1979, p. 396-402, Günter Mattern

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :