Effet superstar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'effet superstar est un phénomène économique étudié par Sherwin Rosen ref[1], à partir de la question suivante « Pourquoi un nombre réduit de personnes domine-t-il un champ économique en gagnant énormément d'argent ? »

Pour Rosen, de petites différences de talents parmi les meilleurs se traduisent en grandes différences de revenus. En effet les personnes plus talentueuses vendent leur travail un peu plus cher, mais vendent de très grandes quantités. De ce fait « leurs revenus viennent avant tout de la vente en grande quantité plutôt que de prix plus élevés ». Robert Frank et Philip Cook ont popularisé le débat sur les conséquences perverses de l'effet superstar dans un livre intitulé The Winner-Take-All Society[2]. Ils y fustigent la société de marché où le gagnant "rafle la mise".

En économie, l'effet superstar est souvent étudié en combinaison avec l'effet longue traîne, par exemple dans l'étude du marché de la musique[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Economics of Real Superstars: The Market for Rock Concerts in the Material World Alan B. Krueger Princeton University and NBER April 12, 2004
  2. (en) The Winner-Take-All Society: Why the Few at the Top Get So Much More Than the Rest of Us, par Robert H. Frank et Philip J. Cook, 1996, ed. Reed Business Information
  3. L’effet « long-tail, rapport de projet scientifique collectif, 2007, étudiants de l'École polytechnique