Effet Haldane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’effet Haldane est une propriété de l'hémoglobine décrite pour la première fois en 1905[1] par le médecin écossais John Scott Haldane. La désoxygénation du sang augmente sa capacité à transporter du dioxyde de carbone ; cette propriété est l'effet Haldane. Inversement, le sang oxygéné a une affinité réduite pour le dioxyde de carbone.

La quantité de dioxyde de carbone (CO2) que le sang peut transporter est fonction du pourcentage de saturation de l'hémoglobine en oxygène (O2). Moins il y a d'oxyhémoglobine (HbO2), plus le sang peut transporter de CO2. Cette relation, qui porte le nom d'effet de Haldane, est liée à deux caractéristiques de la désoxyhémoglobine :

  • la désoxyhémoglobine se lie mieux au CO2 que l'HbO2 et peut, de ce fait, en transporter d'avantage;
  • la désoxyhémoglobine est un meilleurs tampon d'ions H+ que l'HbO2. En conséquence, elle absorbe les ions H+ de la réaction catalysée par l'anhydrase carbonique[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Date de son mémoire le plus important d'après larousse.fr
  2. Gerard J. Tortora et Bryan Derrickson, Principe d'anatomie et de physiologie, De Boeck,‎ 2007, 1246 p. ([9782804153793 lire en ligne]), p. 948 - 949