Edwina Alexander

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Edwina Tops-Alexander Equestrian pictogram.svg
px
Edwina Tops-Alexander lors du Global Champions Tour à Doha en 2012
Discipline Saut d'obstacles (CSO)
Nationalité Drapeau : Australie Australienne
Naissance 29 mars 1974 (40 ans)
Lieu Sydney (Drapeau de l'Australie Australie)
Taille 1,64 m (5 5)
Poids 49 kg (108 lb)
Entraîneur Jan Tops
Monture
Cevo Itot du Château, Guccio, Mel d'Argences, Erenice Horta, Ego Van Orti, Vienna Olympic, Florette van het lambroeck, Fair Light Van t'heike, Old Chap Tame, Lintea Tequila

Edwina Tops-Alexander est une cavalière internationale de saut d'obstacles australienne, vainqueur de Global Champions Tour en 2011 et 2012.

Installée dans le Top 10 mondial depuis plus de 4 ans, elle occupe en novembre 2013 la 16e place de la FEI Longines Ranking List[1] (deuxième meilleure cavalière du monde).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formartion[modifier | modifier le code]

Edwina Alexander est née le 29 mars 1974 à Sydney, en Australie. Benjamine d'une fratrie de quatre enfants, elle découvre l'équitation à 8 ans grâce à Bo Jangles, le poney de son voisin. Elle s'inscrit ensuite dans un centre équestre avec sa sœur et débute les compétitions avec Brandy, un vieux poney acheté par ses parents. Edwina affectionne particulièrement les épreuves de "hacking" où l'allure du cavalier et le modèle du cheval sont jugés. A 13 ans, elle remporte avec Brandy la "Jamboree", une compétition sur 3 jours qui réunit tous les jeunes cavaliers de Nouvelle-Galles du Sud. A 15 ans, elle achète deux chevaux, Spot et Baxters Doro, qu'elle décrit comme « les pires de toute sa vie ». En effet, ils n'obtiennent aucun résultat en compétition en trois ans. Edwina décide donc de les vendre et se compose une écurie de cinq chevaux compétents. Elle progresse rapidement, et à 18 ans, elle s'inscrit aux Championnats d'Australie Jeunes Cavaliers. Elle remporte le Championnat avec Players, un hongre de 5 ans. Elle poursuivit sa scolarité avec des études d'éducation physique et sportive, qui lui permettent d'avoir du temps pour l'équitation. A 21 ans, elle devient professeur de fitness. En 1996, elle participe à sa première compétition internationale, l'International Horse Show d'Hong Kong, qu'elle remporte avec un cheval prêté sur place. A 24 ans, consciente qu'elle ne pourrait plus progresser en Australie, elle décide de partir en Europe avec l'un de ses chevaux Mister Dundee.

1998 - 2006 : Arrivée en Europe[modifier | modifier le code]

Elle s'installe en Belgique chez des amis néo-zélandais, et grâce à ses bons résultats, elle intègre les écuries du belge Ludo Philippaerts. Il lui achète Jozita, une jument de 9 ans, avec qui Edwina obtient la 3e place du Grand Prix de La Baule en 2001. Elle crée ensuite "Equizone", sa propre société de commerce de chevaux. En 2002, on lui confie une jument nommée Quelle Dame avec laquelle elle participe aux Championnats du Monde à Jerez, en Espagne. Lors de ses Championnats elle retrouve Jan Tops, un membre de l'équipe néerlandaise qu'elle avait déjà rencontré lors de son arrivée en Europe. Quatre mois plus tard, elle s'installe dans les écuries de Jan à Valkenswaard et se consacre presque exclusivement à sa société "Equizone". En 2005, il lui achète Pialotta, une très bonne jument anciennement montée par Rolf-Göran Bengtsson. En août de cette même année, elles remportent ensemble le Grand Prix 5* de Valkenswaard. En 2006, c'est avec Pialotta qu'elle participe à ses deuxièmes Championnats du Monde à Aix-la-Chapelle. Elle remporte la demi-finale, et se qualifie pour la Finale Tournante à quatre, où elle termine dernière. Edwina est déçue par cette quatrième place, mais ces Championnats lui permettent de se faire un nom en Europe et d'intégrer l'élite mondiale du saut d'obstacles.

2007 - 2013 : Top 10 mondial et arrivée d'Itot du Château[modifier | modifier le code]

Elle récupère ensuite Socrates, qui était monté par Steve Guerdat, alors cavalier des écuries Tops. Elle gagne avec lui le Grand Prix 5* de Zurich. Le 31 décembre 2007, Jan lui achète Cevo Itot du Château, un selle français qui a débuté sa carrière avec Michel Hécart. Après une 2e place dans le Global Champions Tour de Cannes, elle se qualifie pour les Jeux olympiques de Hong Kong avec Itot. L'équipe australienne termine 7e, et Edwina 9e en individuel. En 2009, les résultats se multiplient, leurs victoires dans les Grand Prix de Bruxelles, Londres et Valkenswaard font d'Edwina et Itot un couple mondialement connu. Les années 2010 et 2011 sont toutes aussi riches en victoire, dans le Global Champions Tour de Cannes et de Chantilly. En septembre 2011, Edwina et Jan se marient à Monaco, et elle choisit pour témoin son amie Charlotte Casiraghi. En novembre, elle remporte le Global Champions Tour 2011. Début 2011, Vleut, un nouvel étalon prometteur, change de nom pour Guccio. En effet, depuis plusieurs années, Edwina a signé un partenariat avec la célèbre maison Gucci qui lui a créé une ligne de vêtements d'équitation. Aux Jeux olympiques de Londres en août 2012, après une dixième place par équipe, elle termine 20e en individuel avec Itot[2].

En septembre 2012, Itot termine 3e du Global Champions Tour de Lausanne. Ces nombreux classements permettent à Edwina de remporter pour la deuxième année consécutive le circuit du Global Champions Tour fin novembre[3]. En décembre, elle remporte le Grand Prix Coupe du monde de Genève avec Itot.

En mai 2013, Edwina prend la deuxième place du Grand Prix du Global Champions Tour de Wiesbaden avec Itot, maintenant âgé de 17 ans. Afin d'assurer la relève de ce-dernier, Jan Tops achète en septembre le Selle français Palloubet d'Halong et le confie à sa femme Edwina. Jusqu'alors monté par la Suissesse Janika Sprunger, l'étalon a été vendu pour plus de 10 millions d'euros[4],[5]. Pour la saison indoor, la cavalière australienne peut également compter sur son BWP Ego van Orti, qui se classe 6e puis 7e lors des Grands Prix Coupe du monde d'Helsinki et Vérone en octobre 2013.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Ses principaux résultats en compétitions et championnats[6] :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Longines Ranking no 154 (octobre 2013)
  2. Autobiographie d'Edwina Tops-Alexander « L'Étoile australienne », éditions Lavauzelle (2012)
  3. « Edwina is GCT Champion - for record second year », site officiel du Global Champions tour, 24 novembre 2012
  4. (fr) « Palloubet d'Halong pour Edwina », sur grandprix-replay.com,‎ 14 septembre 2013.
  5. (en) « Palloubet d’Halong stays with Edwina Alexander », sur horsesinternational.com,‎ 1 cotobre 2013
  6. Palmarès d'Ewina Tops-Alexander sur son site officiel

Sur les autres projets Wikimedia :