Edwin Holgate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edwin Holgate

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Edwin Holgate en 1930.

Naissance 19 août 1892
Allandale, Ontario
Décès 21 mai 1977
Montréal, Québec
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Activités Peintre
Mouvement artistique proche du Groupe des Sept

Edwin Holgate (né le 19 août 1892 à Allandale dans la province de l'Ontario, au Canada. Il est mort le 21 mai 1977 à Montréal) est un artiste canadien, peintre et graveur. Ses tableaux les plus connus sont des nus féminins en extérieur peints dans les années 1930. Son activité artistique est proche de celle du Groupe des Sept.

Biographie[modifier | modifier le code]

Edwin Holgate naît le 19 août 1892 dans le village d'Allandale, dans l'Ontario au Canada[1] (aujourd'hui la ville d'Innisfil). En 1895, sa famille va s'installer en Jamaïque, où son père trouve un poste d'ingénieur. Autour de 1897, Edwin retourne seul en Ontario et s'installe à Toronto pour ses études. Il va poursuivre ensuite ses études à Montréal en 1901 et s'inscrit à l'Art Association de Montréal où il reçoit l'enseignement de William Brymner puis de Maurice Cullen. Entre 1912 et 1915, il effectue plusieurs voyages, en FranceParis), en Ukraine et au Japon. En 1922, Holgate organise sa première exposition au Club des arts de Montréal.

Edwin Holgate dans son atelier de Montréal, peignant un paysage.

Edwin Holgate devient professeur de gravure à l'École des beaux-arts de Montréal de 1928 à 1934. C'est pendant cette période que les artistes du Groupe des Sept l'invitent à faire partie de leur groupe[1]. En 1935, Edwin Holgate est élu membre de l'Académie royale canadienne des beaux-arts. Ses œuvres sont exposées à la Galerie L'Art français à Montréal[2]. En 1975 et 1976, le Musée des beaux-arts du Canada organise une importante rétrospective sur l'œuvre de Holgate. Edwin Holgate meurt à Montréal le 21 mai 1977[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Article « Edwin Holgate » sur l'Encyclopédie canadienne. Page consultée le 8 avril 2012.
  2. Paul Gladu, "À la Galerie l'Art français...Comme notre vie nationale a peu inspiré nos peintres!" dans Le petit journal, 27 décembre 1964, p. A-28, "En visitant (...) la Galerie l'Art français (...) voici un ensemble riche et varié. Des anciens (...) Holgate"

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Russell Harper, Painting in Canada: A History, Toronto, University of Toronto Press, 1981 (2e éd.) (ISBN 0802063071)
  • (en) Charles C. Hill, Canadian Painting in the Thirties, Ottawa, National Gallery of Canada, 1975 (ISBN 0888842856)
  • (en) Rosalind Pepall, Brian Foss (éd.), Edwin Holgate, catalogue de l'exposition au Musée des beaux-arts de Montréal (2005-2007), Montréal, Musée des beaux-arts, 2005 (ISBN 2-89192-284-0)
  • (en) Dennis Reid, Edwin Holgate, Ottawa, National Gallery of Canada, 1976 (ISBN 0-88884-314-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]