Edward Osborne Wilson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edward Wilson et Wilson.
Edward Osborne Wilson
E. O. Wilson à 78 ans

Edward Osborne Wilson, né en 1929 à Birmingham, Alabama, est un entomologiste et un biologiste connu pour son travail en évolution et sociobiologie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir complété son baccalauréat et sa maîtrise à l'université de l'Alabama, Wilson obtient son doctorat en biologie de l'université Harvard. Wilson est le grand spécialiste des fourmis, en particulier dans leur utilisation des phéromones comme moyen de communication.

Wilson a introduit le terme de biodiversité dans la littérature scientifique. Il a également étudié les extinctions massives du XXe siècle, et leurs relations avec la société moderne.

Wilson explique :

« À présent, lorsque vous détruisez une forêt, une forêt ancienne en particulier, vous ne faites pas que supprimer des grands arbres et quelques oiseaux qui volent dans les feuillages. Vous mettez en grand danger un nombre important d'espèces sur une surface d'un mile carré autour de vous. Le nombre de ces espèces peut aller jusqu'à des dizaines de milliers. La plupart d'entre elles sont encore inconnues de la science, et nous ne connaissons pas encore le rôle probablement primordial qu'elles jouaient dans la préservation de cet écosystème, comme dans le cas des champignons, des microorganismes et de nombreux insectes.

Abandonnons immédiatement la notion selon laquelle il suffit de conserver un petite portion de la nature originelle, quelque part, et que l'on peut faire ce que l'on veut du reste de la planète. C'est une notion fausse et extrêmement dangereuse. »

Wilson a reçu de nombreuses récompenses pour ses travaux, entre autres la National Medal of Science, le Prix Crafoord, et deux fois le prix Pulitzer de l'essai. Il est membre du Conseil d'Honneur de la Fondation Dialogue des savoirs (World Knowledge Dialogue), et « scientifique en résidence » du symposium 2008, organisé au cœur des montagnes valaisannes en Suisse à Crans-Montana. Il est élu membre étranger de la Royal Society en 1990.

Publications[modifier | modifier le code]

Ses principaux ouvrages sont :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]