Edward Marsh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sir Edward Howard Marsh KCVO CB CMG (18 novembre 1872[1] – 13 janvier 1953) est un polymathe britannique, traducteur, protecteur des arts et fonctionnaire. Il fut le sponsor de l'école géorgienne de poésie et l'ami de nombreux poètes parmi lesquels Rupert Brooke et Siegfried Sassoon. En tant que haut fonctionnaire, il fut le chef de cabinet de nombreux ministres, notamment celui de Winston Churchill jusqu'en 1929. Il est également une figure discrète mais influente de la communauté homosexuelle britannique[2],[3] et un ami proche d'Ivor Novello.

Edward Marsh (debout) avec Winston Churchill durant un séjour officiel en Afrique en 1907.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Son père est (Frederick) Howard Marsh, un chirurgien qui dirigera le Downing College, Cambridge. Sa mère, née Jane Perceval, est la petite-fille du premier ministre Spencer Perceval. Marsh étudie à la Westminster School, Londres, puis au Trinity College (Cambridge)[1].

Carrière de haut-fonctionnaire[modifier | modifier le code]

En 1896, il devient chef de cabinet adjoint de Joseph Chamberlain, alors secrétaire d'État aux colonies, puis en 1903 celui de son successeur Alfred Lyttelton, et enfin de Winston Churchill quand il devient sous-secrétaire aux colonies en 1905 sous le gouvernement de Henry Campbell-Bannerman. Marsh restera le chef de cabinet de Churchill pendant les dix années suivantes, le suivant dans les divers ministères (commerce, intérieur, Amirauté). Quand Churchill démissionne, il devient chef adjoint de cabinet du Premier ministre Lord Asquith. Lorsque Churchill revient au gouvernement, il devient à nouveau son chef de cabinet jusqu'en 1922, puis à nouveau de 1924 à 1929 lorsque Churchill devient ministre des Finances[4]. De 1929 à sa retraite en 1937, il sera chef de cabinet de tous les secrétaires d'État aux colonies. Marsh est anobli à son départ à la retraite et devient Sir Edward Marsh.

Carrière littéraire et artistique[modifier | modifier le code]

Marsh a édité cinq anthologies de poèsie géorgienne de 1912 à 1922. Il est aussi l'exécuteur littéraire de Rupert Brooke, dont il édite l'œuvre complète (Collected Poems ) en 1918. Plus tard, il publiera des traductions de Jean de La Fontaine, Horace, ainsi qu'une traduction de la nouvelle d'Eugène Fromentin, "Dominique".

Il est aussi un collectionneur et un supporteur[5] d'artistes d'avant-garde membres du Bloomsbury Group: Mark Gertler, Duncan Grant, David Bomberg et Paul Nash.

Il relit également les livres de Winston Churchill. En 1939, il publie A Number of People, où il évoque les écrivains et les hommes politiques qu'il a connu.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « The Papers of Sir Edward Marsh », Janus, Cambridge University
  2. John Russell Taylor, « A Neglected Painter », Apollo (consulté le 25 mars 2012)
  3. Andrew Motion, « Strange Meetings: The Poets of the Great War by Harry Ricketts – review », The Guardian,‎ 13 novembre 2010 (lire en ligne)
  4. Churchill, Randolph. Winston S. Churchill: Young Statesman 1901-1914. (c) 1967 C&T Publications, Ltd.: p. 110
  5. Modèle:Cite jstor

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E.Marsh, "A Number of People" (1939)
  • Eddie Marsh — Sketches for a Composite Literary Portrait…Compiled by Christopher Hassall and Denis Mathews (1953)
  • Edward Marsh Patron Of The Arts A Biography By Christopher Hassall" (1959)
  • "Ambrosia And Small Beer The Record Of A Correspondence Between Edward Marsh And Christopher Hassall" (1964)
  • Gilbert, Martin.Winston S. Churchill: The Challenge of War 1914-1916.(c) 1971 C&T Publications, Ltd.
  • Gilbert, Martin.Winston S. Churchill: The Stricken World 1916-1922.(c) 1975 C&T Publications, Ltd., etc.

Liens externes[modifier | modifier le code]