Edward Hobart Seymour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edward Seymour.
Sir Edouard Hobart Seymour

Sir Edward Hobart Seymour (30 avril 1840 - 2 mars 1929) est un amiral britannique de la flotte royale britannique qui a commandé en Chine lors de la révolte des Boxers en 1899-1901. Il est décoré de l'ordre du mérite et chevalier de l'Ordre du Bain.

Sa filiation[modifier | modifier le code]

Il est le petit-fils du contre-amiral Sir Michael Seymour et neveu de l'amiral Sir Michael Seymour. Il a étudié au Collège Radley puis à l'académie de marine Eastman à Southsea, près de Plymouth.

Sa carrière[modifier | modifier le code]

Il a servi en mer Noire jusqu'à l'évacuation des troupes de retour de la guerre de Crimée en 1856, puis sur le HMS Calcutta, sous le commandement de son oncle Sir Michael Seymour, en mer de Chine. Il a participé à la prise de Canton, en décembre 1857 et à la première bataille des forts de Taku, sur le HMS Chesapeake, en septembre 1860.

Beaucoup plus tard, en décembre 1897, Seymour fut nommé commandant en chef de l'escadre britannique en Chine. Sa mission resta pacifique jusqu'à la révolte des Boxers. C'est lui qui dirigea à la tête de l’Alliance des huit nations, la colonne de secours (la colonne Seymour).

La colonne Seymour[modifier | modifier le code]

Carte de l'expédition Seymour

Début juin 1900, à Tien-Tsin, un conseil de guerre se réunit et décide de réunir des soldats sur place ou en rade de Takou pour la défense des Légations de Pékin. Ces troupes sont placées sous le commandement de l'amiral anglais Seymour.

Composition de la colonne Seymour
Effectifs Canons Munitions Vivres
Anglais 720 2 Hotchkiss 200 par fusil 3 jours
Allemands 350 1
Russes 300 2
Français 160 1
Japonais 300 1
Italiens 120 /
Américains 150 /
Autrichiens 25 /
TOTAL 2125 7

Quatre trains quittent Tsien-Tsin dans la journée du 11 juin et se regroupent vers Lofa pour la nuit. Le 12 juin au soir, le convoi, harcelé toute la journée par les Boxers et l'armée régulière chinoise, arrive près de Lang-Fang. Du 13 au 17 juin, le convoi avance lentement, retardé par des attaques en rase campagne, les destructions de la voie ferrée. À An-Ting, où tout est détruit, il est décidé de se replier sur Yang-Tsoun pour se réapprovisionner et repartir sur Pékin par voie terrestre. Le 21 juin, la colonne, comptant près de 300 malades et blessés, incapable d'aller de l'avant, retraite vers Tsien-Tsin. Les marins français avec leur canon assurent l'arrière-garde. Le 26 juin, après avoir pris et fait sauter l'arsenal de Sikou avec l'aide des Russes venus à sa rencontre, la colonne rentre à Tien-Tsin.


Seymour était un personnage remarquable et un excellent linguiste. Il a accompli ses missions avec une très grande modestie. Il les a décrites avec une grande honnêteté dans ses Mémoires. Il est resté célibataire.

Références[modifier | modifier le code]