Eduardo Ferro Rodrigues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rodrigues (homonymie).
Eduardo Ferro Rodrigues
Eduardo Ferro Rodrigues, en 2003.
Eduardo Ferro Rodrigues, en 2003.
Fonctions
Vice-président de l'Assemblée de la République portugaise
En fonction depuis le 21 juin 2011
Président Assunção Esteves
Législature XIIe
Prédécesseur José Vera Jardim
Secrétaire général du Parti socialiste
20 janvier 20029 juillet 2004
Président António de Almeida Santos
Prédécesseur António Guterres
Successeur José Sócrates
Ministre de l'Équipement social
10 mars 200123 janvier 2002
Premier ministre António Guterres
Gouvernement XIVe constitutionnel
Prédécesseur Jorge Coelho
Successeur José Sócrates
Ministre du Travail et de la Solidarité
25 novembre 199710 mars 2001
Premier ministre António Guterres
Gouvernement XIIIe et XIVe
constitutionnels
Prédécesseur Maria João Rodrigues
(Emploi)
Lui-même (Solidarité)
Successeur Paulo Pedroso
Ministre de la Solidarité
et de la Sécurité sociale
30 octobre 199525 novembre 1997
Premier ministre António Guterres
Gouvernement XIIIe constitutionnel
Prédécesseur José Falcão e Cunha
Successeur Lui-même
Biographie
Nom de naissance Eduardo Luís Barreto
Ferro Rodrigues
Date de naissance 3 novembre 1949 (64 ans)
Lieu de naissance Lisbonne (Portugal)
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de ISCEF
Profession Universitaire

Eduardo Luís Barreto Ferro Rodrigues, né le 3 novembre 1949 à Lisbonne, est un homme politique portugais qui appartient au Parti socialiste (PS), dont il a été secrétaire général.

Plusieurs fois ministre d'António Guterres, il a été ambassadeur du Portugal à l'OCDE.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Il obtient une licence à l'Institut supérieur des sciences économiques et financières (ISCEF) de Lisbonne en 1972. Il a ensuite exercé le métier de professeur auxiliaire invité d'économie à l'Institut supérieur des sciences du travail et des entreprises (ISCTE).

Il a également été cadre principal du groupe d'études fondamentales de l'économie industrielle (GEBEI), un organisme public dépendant du ministère du Plan.

Le 3 novembre 2005, il a été nommé ambassadeur, représentant permanent du Portugal auprès de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est actuellement marié à Maria Filomena Lopes Peixoto de Aguiar et est père de João Luís et de Rita Ferro Rodrigues, journaliste et présentatrice sur la chaîne SIC.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Au sein du PS[modifier | modifier le code]

Il adhère au Parti socialiste (PS) en 1986 et en devient aussitôt le porte-parole pour les questions de travail et de sécurité sociale. L'année suivante, il est promu membre du secrétariat national et y siège jusqu'en 1991.

Membre de la commission politique entre 1992 et 1994, il fait cette année-là son retour au secrétariat national.

Le 20 janvier 2002, Eduardo Ferro Rodrigues est élu secrétaire général du PS avec 96,8 % des voix[1], succédant à António Guterres. Représentant de l'aile gauche du parti[2], il démissionne le 9 juillet 2004, à la suite de la décision du président Jorge Sampaio d'appeler Pedro Santana Lopes au poste de Premier ministre en remplacement de José Manuel Durão Barroso, plutôt que de dissoudre le Parlement[3].

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

En 1991, il devient député du district de Lisbonne à l'Assemblée de la République, n'étant jusqu'alors que député suppléant. Il est ensuite désigné vice-président du groupe parlementaire socialiste.

Ministre du Travail[modifier | modifier le code]

Il est réélu le 1er octobre 1995. Trente jours plus tard, il est nommé ministre de la Solidarité et de la Sécurité sociale par António Guterres. À la suite du remaniement ministériel le 25 novembre 1995, Eduardo Ferro Rodrigues est choisi pour prendre la tête du nouveau ministère du Travail et de la Solidarité.

Lors des législatives du 10 octobre 1999, il est élu représentant du district de Leiria. Il est reconduit dans ses fonctions ministérielles le 28 octobre suivant. Le 10 mars 2001, il succède à Jorge Coelho comme ministre de l'Équipement social[4].

Chef du PS[modifier | modifier le code]

Le 23 janvier 2002, trois jours après son élection à la tête du PS, il démissionne du gouvernement. Deux mois plus tard, lors des législatives anticipées du 17 mars 2002, le Parti socialiste (PS), sous sa direction, obtient moins 9 sièges que le Parti social-démocrate (PPD/PSD) (96 sièges contre 105) de José Manuel Durão Barroso. Il devient alors chef de l'opposition au gouvernement de coalition entre le PPD/PSD et le Parti populaire (CDS/PP) de Paulo Portas.

Réélu député au scrutin anticipé du 20 février 2005, il suspend son mandat à partir du 2 novembre suivant et ce jusqu'à la fin de la législature, le 15 octobre 2009. Il est aujourd'hui retiré de la vie politique.

Retour en politique[modifier | modifier le code]

À l'occasion du congrès socialiste d'avril 2011, le secrétaire général du parti José Sócrates annonce que Ferro Rodrigues sera tête de liste aux élections anticipées du 5 juin dans le district de Lisbonne[5]. À la suite du scrutin, perdu par les socialistes, il est élu vice-président de l'Assemblée de la République.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]